Dimanche 24 septembre 2017
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
BMW C evolution maxi scooter électrique

Techno parade !

Essai BMW C evolution 2014

Le BMW C evolution 2014 propose des performances comparables aux maxi-scooters à moteur thermique. Ce commuter hi-tech au design audacieux est à l’essai aujourd’hui sur Scooter-Station. Comment se comporte-t-il sur la route ? Quelle est son autonomie réelle ? Qui de l’agrément de son moteur de 47,5 ch. accessible aux permis auto ? La réponse est là !
Millésime : 2014
mardi 29 avril 2014
  legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 3 réactions
 
Galerie photos BMW C evolution 2014 Galerie photos BMW C evolution 2014


Essayez toute la gamme BMW moto et scooter dans votre concession CO2

Et pour toujours plus de plaisir et de sécurité... retrouvez vos gants RACER

Jamais deux sans trois dit l’adage ! Et c’est tant mieux vous répondra-t-on chez Scooter-Station. Car c’est en effet la troisième fois que nous nous retrouvons derrière le guidon du très excitant scooter électrique BMW C evolution. Testé en exclusivité à Londres au stade du prototype en 2012, puis l’an passé lorsque sa présérie fut mise à disposition des journalistes mais également du public dans plusieurs grandes villes d’Europe et enfin aujourd’hui à Barcelone, pour la présentation officielle de ce scooter high-tech maintenant disponible en concession. Chez BMW, le futur c’est maintenant !
Il n’y parait peut-être pas de prime abord, son look étant inchangé depuis sa première apparition, mais le BMW C evolution de série qui nous est donné d’essayer aujourd’hui a subi bon nombre de modifications. Outre sa finition améliorée, dorénavant il se pilote via quatre modes de conduite (Eco Pro, Sail, Road et Dynamic - tous les détails sont en page 2 de cet article), délivrant de façon plus ou moins franche les 47,6 chevaux de puissance maximale annoncée.
La façon dont se manifeste le frein moteur est également différente selon le mapping choisi. Aussi, on note l’apparition d’un nouvel écran TFT, d’une marche arrière, d’un anti-patinage, d’une béquille centrale et enfin d’espaces de rangements aujourd’hui débarrassés de tout capteur. Voilà pour sa présentation, maintenant place à l’action en pleine cité catalane. Vamos !

Scooter-Station essaye le scooter électrique BMW C evolution 2014 : Techno parade

Mise sous tension !

"Freinez et appuyez sur le contacteur". Le protocole de mise en route du BMW C evolution ne change guère de celui d’un scooter à moteur thermique, sauf qu’une fois prêt à partir, aucun bruit n’annonce que l’engin va se lancer si par inadvertance l’on tourne sa poignée. Après ce premier message, l’écran digital, semblable à celui d’une tablette, indique donc "Ready" pour vous avertir de la mise sous tension de l’engin.
Assis sur la selle du C evolution - pas des plus accessibles compte tenu de sa hauteur mais surtout de sa largeur - il faut aussi apprivoiser son poids conséquent à l’arrêt (annoncé à 265 kg tous pleins de watts faits !), comme son volumineux gabarit. Pour autant, sa prise en mains s’avère aisée. Buste droit, bien calé par l’imposant dosseret, le pilote jouit en effet d’une bonne ergonomie des commandes d’un guidon placé assez bas.
Les boutons des commodos (présents en nombre sur ce scooter premium) sont bien connus chez le constructeur bavarois. Les leviers de frein parfaitement disposés s’attrapent d’instinct. Et malgré l’imposant tunnel central abritant le caisson de batteries, on trouve de la place au plancher. On peut également adopter sans difficulté une position relaxante, jambes dépliées. En revanche, nos genoux se retrouvent un peu haut placés pour jouir d’un bon confort sur la durée.

Scooter-Station essaye le scooter électrique BMW C evolution 2014 : Techno parade

Une main de fer dans un gant de velours

A l’ouverture des watts (pas de gaz aujourd’hui !) la gestion de l’accélération est d’une grande finesse. Pouce gauche maintenu sur le bouton R, nous reculons au pas de notre emplacement. En relâchant la pression exercée sur cette commande, le BMW C evolution repart automatiquement vers l’avant. A basse vitesse, le scooter électrique bavarois semble plus engager que ses frères de gamme à moteur thermique.
Néanmoins évoluer à faible allure est aisé, la gestion du filet de watts étant parfaite. De plus, avec un centre de gravité placé au plus prêt du sol et grâce à son empattement respectable, il présente un équilibre remarquable. Mais qui découvre (ou redécouvre) le BMW C evolution ne restera pas longtemps sage au guidon d’une machine aussi véloce... et accessible au permis B puisque sa puissance continue est de 11 kw. La poussée de son moteur électrique au couple de 7,2 daN.m est en effet irrésistible. Couple qui déboule presque instantanément, parfaitement géré par la solide transmission.
Du coup, une rotation un peu franche de la poignée de droite se traduit par une reprise des plus impressionnantes, façon turbocompresseur. Et pour parfaire l’ambiance "hyper espace", cette envolée s’accompagne du sifflement typique des moteurs électriques. Pas forcément très sonore, mais des plus envoutantes.

Scooter-Station essaye le scooter électrique BMW C evolution 2014 : Techno parade

Louées soient les assistances

Ce catapultage met à mal la motricité du pneu arrière. Pourtant, le grip des Pirelli Diablo scooter n’est plus à prouver. Heureusement, l’anti-patinage veille, nous permettant de rester en selle au passage de zones poussiéreuses du bord de mer ou des raccords de bitume un peu trop creusés. Voilà une assistance qui prend tout son sens sur cet engin très coupleux, qui plus est lorsqu’il pleut.

Comme d’ailleurs son système ABS performant, monté entre les trois gros disques de BMW C evolution. Le système s’avère puissant et offre une bonne progressivité. Mais calé sur les modes offrant un surplus de frein moteur (Dynamic et Eco Pro), on l’utilise finalement beaucoup moins que d’ordinaire. Et l’on récupère plus de watts également !Ce que nous pouvons constater sur le très bel écran TFT installé face à nous. Si le BMW C evolution récupère de l’énergie au freinage, son bar-graph "Charge" placé à gauche semble davantage se remplir sur ces phases de décélérations prononcées.
Grâce à ce système, BMW annonce une autonomie de 100 km pour son maxi-scooter électrique. Cela fait maintenant 35 km que nous évoluons dans la capitale catalane et l’instrumentation indique que nos batteries sont encore chargées à 69 %. Cela semble donc correct, mais nous prenons maintenant de la hauteur. Direction Montjuic, montagnette surplombant Barcelone, connue pour sa course de côte et son parc d’attraction au sommet. Son fort dénivelé et ses lacets vont maintenant nous permettre de mettre à mal la partie cycle du C evolution. Et consommer un max de watts !

Scooter-Station essaye le scooter électrique BMW C evolution 2014 : Techno parade

L’électrique est dynamique

Plus de feux, plus de trafic, une route sinueuse au grip parfait se profile face à nous. Prétextant une prise d’image dégagée de tout véhicule (voyez plutôt notre vidéo d’essai), demande est faite à notre ouvreur de s’écarter pour nous laisser en tête du cortège électrique BMW. Il accepte ! C’est donc sans garde-fou (le terme est choisi !) que votre serviteur se lance dans cette grimpette des plus sportives, loin du terrain de jeu dans lequel le C evolution est censé s’exprimer.
Cela étant ici, nous lui trouvons pléthore de qualités. Hyper rigide, le scooter électrique présente une tenue de route peu critiquable. Freinage appuyé, son maintien en ligne est parfait. L’ABS est peu intrusif, le C evolution plonge peu et se montre certes un peu moins facile à inscrire en courbe qu’un BMW C 600 Sport, mais il demeure tout aussi précis et des plus stables sur l’angle. Bref, si le C evolution est un engin avant tout taillé pour la ville et le commuting, force est de reconnaitre qu’il séduira également les amateurs de conduite dynamique.
Sur le chemin du retour, en passant par les voies rapides de la périphérie, nous constatons que si la protection latérale de BMW C evolution est bonne, sa bulle courte ne protège pas les parties hautes du corps au-delà de 80 km/h. L’électrique à l’Hélice est volontairement bridé à 120 km/h, mais ce n’est finalement pas ce qui nous gêne le plus sur les autoroutes un rien cabossées que nous empruntons. C’est l’inconfort du rigoureux scooter qui met à mal nos vertèbres en fin d’essai ! Sa selle quelque peu plongeante ne nous a pas non plus conquis. Côté autonomie BMW n’a pas menti : après 75 km parcourus, à rythme plutôt musclé sur la deuxième phase de notre roulage, il reste encore 26 % de charge dans nos batteries.

Scooter-Station essaye le scooter électrique BMW C evolution 2014 : Techno parade

Bilan : L’essai qui fait tilt !

Enthousiasmés ! Nous le sommes en effet par l’essai du BMW C evolution 2014, un scooter électrique qui ne ressemble à aucun autre. Stylé, sophistiqué, performant et rigoureux, il est des plus plaisants à piloter.
Certes son confort comme sa protection sont perfectibles, sa capacité d’emport réduite pour un scooter de ce gabarit (un casque jet rentre quand même dans son coffre arrière), mais bulle haute et top case spécifiques sont proposés au catalogue accessoires BMW. Poignées chauffantes, écran fourmillant d’informations, larges rétroviseurs, boites à gants, feux diurnes, béquilles latérale et centrale : les équipements de notre machine d’essai sont également réjouissants. Alors faut-il aujourd’hui craquer pour le BMW C evolution ?
Pourquoi pas si, au quotidien, on parvient à trouver moyens de le recharger chez soi, au bureau ou sur des bornes publiques encore trop rares dans nos cités dites développées. Et si l’on peut également débourser 15 400 € pour cette innovation. Un tarif qui, pour le coup, place le BMW C evolution comme le scooter le plus cher du marché.

Plus Moins
  • performances et agréments
  • rigueur du châssis
  • anti-patinage
  • marche arrière
  • instrumentation
  • confort
  • protection
  • capot de coffre sans vérin
  • poids

 
Crédits :
Mehdi Bermani-Tezkratt - Photos DR
 


Fiche technique

Moteur : groupe motopropulseur-bras oscillant intégrant une machine électrique refroidie par eau, machine synchrone à aimants permanents montés en surface, transmission automatique par courroie dentée et engrenage épicycloïdal, batteries lithium-ion d’une capacité de 8 kWh avec système de refroidissement par air (ventilateur), rechargées sur du 220 V / 12A à 100 % en 4 heures, (80 % en 2h45), sécurité électrotechnique norme automobile (ISO 26262)
Puissance continue de 15 ch. (11 kW), puissance maxi de 47,6 ch. (35 kW), couple 7,2 daN.m, régime maxi 9 200 tr/min

Partie cycle : cadre hybride avec boitier de batteries porteur en alliage coulé sous pression + support de tête de direction et partie arrière en tube d’acier, suspension AV fourche inversée diam. 40 mm, déb. 115 mm, 1 amortisseur AR réglables en précontrainte du ressort (7 réglages), déb. 115 mm, freins ABS (2 canaux, type Bosch 9M, non-couplé) AV 2 disques diam. 270 mm / étriers 2 pistons - AR disque diam. 270 mm / étrier 2 pistons, durites de frein tressées (type aviation), pneus AV 120/70 x 15 - AR 160/60 x 15

Gabarit : (L x l x h) 2 190 mm x 947 mm x NC, empattement 1 591 mm, hauteur de selle 780, poids constructeur 265 kg

Performances : vitesse maxi constructeur de 120 km/h compteur (bridée), autonomie vérifiée de 100 km

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, 11 avis d'utilisateurs sur cette BMW C evolution (électrique)

Graphique note BMW C evolution (électrique) Note générale : 9.34
Classement général : 1e / 296
Evolution : 0

  • Votre essai 8.83
  • Entretien/budget 9.8
  • Vous 10
  • Pratique 8.34
  • Long terme 9.72
Conclusion maxitest Dernier avis :
Enthousiasmant, Je n'ai jamais eu un scooter aussi excitant et agréable. En leasing, sans option d'achat, il ne coute pas plus cher que mon ancien Piaggio 500...

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : BMW - Electrique - Scooter - 125 (B) - Scooter ABS - Scooter électrique - Scooter urbain

Toujours dans le coup ?
Essai Yamaha X-MAX 400
4 août
Une alternative très crédible
Essai SYM JET14 125I
2 mai
Dolce Asiate
Essai Kymco New Like 125
27 avril
Plus qu’un outsider !
Kymco AK 550
12 avril
 
 

Vos commentaires

  • BMW C evolution 2014
    2 mai 2014, par boeglin68
    Si on peut récuperer le bonus écologique de 6300.- (comme les voitures)je commande de suite...mais à 15.000.- ça commence à faire beaucoups pour un Scoot...


  • BMW C evolution 2014
    29 avril 2014, par elodie

    A lire votre essai, c’est vrai qu’il a l’air plaisant à conduire. Après, j’ai envie de dire heureusement vu le prix !

    En revanche, même avec une accélération bien gérée, le poids reste un vrai handicap, quand on voit des scooters comme les Govecs qui font à peine 100 kilos tout mouillé, qui ont des performances équivalentes voire meilleures et qui sont 2 fois moins cher...

    Par ailleurs, je n’ai pas l’impression que ce modèle BMW soit accessible aux femmes, à cause de son poids et de son design masculin, donc je ne suis pas tellement séduite..


    • BMW C evolution 2014
      9 juin 2014, par plgrange

      Je l’ai essayé, et mes impressions rejoignent le contenu de l’article..

      Enthousiasmant !

      j’avais peur, moi aussi, du poids (je roule actuellement en Majesty 400 qui doit avoisiner 220 kg), et cela ne pose aucun pb, notamment les manœuvres à l’arrêt (marche arrière).

      Pour Paris et RP, l’autonomie me semble suffisante, au moins pour la petite et moyenne couronne.

      Après, il reste (encore et tjs) le prix... - 400 € à Paris...

      Vous avez dit - 6000 pour une Zoé ???


 
 


Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

 

 

 

Top hebdo*
* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 
 
1 visiteur connecté