Vendredi 24 novembre 2017
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
BMW C evolution maxi scooter électrique prototype essai test

Médaille d’or du scooter électrique ?

Essai BMW C evolution

En 2014, BMW lancera ce C evolution, 1er scooter électrique promettant des performances de maxi thermique, mais accessible aux permis B (auto). A Londres, en marge des Jeux Olympiques, son prototype est à l’essai pour une poignée de privilégiés… dont Scooter-Station, of course ! Alors, médaille d’or des deux-roues électriques ce C evolution ?
Millésime : 2012
mardi 31 juillet 2012
  legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 0 réaction
 
Galerie photos BMW C evolution Galerie photos BMW C evolution


"L’électrique, c’est l’avenir"... Depuis plusieurs années maintenant, tout le monde n’a de cesse de le marteler, mais force est de constater qu’aucun grand constructeur ne nous a encore proposé un scooter électrique apte à commuter efficacement entre zones périphériques et centres villes. Bien entendu, avec son e-Vivacity, Peugeot est bel et bien le premier à s’être connecté au segment du deux-roues électrique, quitte à composer avec des performances comparables à celles... des 50 cm3 à moteurs thermiques. Le Vectrix LX1 est le seul scooter électrique à ce jour à offrir un gabarit valorisant et surtout, tel un 125 cm3 classique, à pouvoir s’aventurer raisonnablement sur les voies rapides. Mais voilà, avec un réseau de distribution peu développé, des promesses non tenues en terme d’autonomie, des importateurs qui règlent leurs comptes sur la place publique et divers soucis liés au SAV, le Vectrix n’a pas rencontré le succès escompté malgré des performances étonnantes.


C evolution, c’est la révolution ?

Aujourd’hui, ou plutôt en 2014, BMW ambitionne à son tour d’être un acteur d’importance sur ce segment high-tech. Fort de son savoir-faire auto / moto et de sa volonté de proposer de véritables alternatives électriques, le constructeur bavarois lancera le C evolution, descendant direct des prototypes E-scooter et du Concept-e déjà présentés sur scooter-station. Après la première voiture électrique BMW commercialisée en 2013 - un modèle décliné sur la base du concept car BMW i3 -, le C evolution entrera à son tour dans la gamme allemade et disposera du même type de batteries, du même système de recharge et de la même norme de fabrication ISO 26262 que cette voiture du futur, ou plutôt de demain ! Encore au stade du prototype, mais vraiment proche du modèle de série comme nous vous l’expliquerons plus bas, le C evolution vient de passer entre les mains expertes d’une poignée de journalistes internationaux dont votre serviteur, qui vous propose aujourd’hui un premier contact de cette splendide machine. Entre le BMW C evolution et Scooter-Station.com le courant est-il passé ? La réponse suit ici...

BMW C evolution : Maxi scooter électrique en provenance de Berlin

L’électromobilité sur 2 roues vue par BMW

Nous sommes à Londres. Au coeur de l’évènement planétaire que constituent les Jeux Olympiques, BMW (son partenaire officiel) nous a invités à prendre le guidon d’un des 5 prototypes du C evolution. En découvrant le scooter qui nous est réservé, un premier constat s’impose : son style futuriste comme sa réalisation sont parfaits. Le lien de parenté avec le BMW C 600 Sport est frappant, mais ce commuter au design moderne et racé se singularise sur nombre de points, de sa couleur "blanc lumière uni et vert électrique", en passant par son faciès un rien agressif, sa large bulle fumée, sa selle brodée de fils verts et sa signature lumineuse "e" frappée sur les deux caches latéraux de l’ensemble batteries/moteur.
L’assise placée à une hauteur raisonnable (entre celle du C 600 Sport et celle du C 650 GT, également présents sur notre journée d’essai) est accueillante, les commandes tombent naturellement sous les mains et l’on trouve de la place au plancher, bien que le tunnel central se montre assez proéminent. On peut moins étendre les jambes que sur les autres scooters de la marque allemande, mais on se sent tout de même très à l’aise du fait de la position de conduite "buste droit", du moelleux de l’assise et du petit dosseret prévu pour le pilote.
Contact ! Le grand écran TFT "full numérique" s’illumine. Le bloc est parfaitement lisible mais la quantité d’informations exposées déroute au premier regard. Néanmoins, après quelques explications fournies par nos hôtes, tout est rapidement assimilé. A côté des informations classiques et celles distillées par l’ordinateur de bord (tous les détails du C evolution dans la partie à retenir en page 2), on peut contrôler l’état de charge de la batterie par un système de bargraphe, être informé de l’autonomie restante, mais égalementlorsque l’on consomme de l’énergie ou que l’on en emmagasine, le C evolution étant en effet doté d’un système de récupération d’énergie automatique en décélération et au freinage. Well done !

BMW C evolution : Maxi scooter électrique en provenance de Berlin

BMW C evolution, un couple à couper le souffle !

Familiarisés avec l’instrumentation, nous sommes maintenant invités à prendre la route avec le prototype de ce nouveau scooter électrique BMW C evolution, mais pas sans quelques recommandations (notre modèle de test étant un prototype fort coûteux, nous le comprenons aisément). Pour lancer la machine, il faut freiner du levier gauche tout en appuyant sur le contacteur. Bien entendu avec un groupe propulseur s’abreuvant d’électricité, aucun bruit de démarreur ou de moteur à explosion ne vient perturber notre départ. Seule une indication "ready" au tableau de bord nous signale que nous pouvons maintenant nous lancer pour notre premier galop d’essai... mais attention ! Au démarrage comme en courbe, notre instructeur insiste sur la délicatesse nécessaire au maniement de la poignée des gaz, où plutôt des watts devrait-on dire.
Et il a bien raison ! Car du couple, le BMW C evolution n’en manque pas (5,8 daN.m), qui déboule dans sa totalité dès que l’on sollicite à fond sa poignée droite, technologie électrique oblige (aucun délai n’étant causé par l’embrayage/débrayage, indique le dossier de presse). Il faut donc ici oublier ses réflexes de scooteristes parisiens cherchant à se catapulter d’un feu à l’autre, sous peine de faire patiner la roue sur chaussée poussiéreuse ou mouillée et partir à la faute, le C evolution n’étant pas (encore ?) équipé d’un contrôle de traction. Heureusement, la sensibilité de la poignée permet de finement doser l’accélération de ce scooter.
Fort de ses avertissements, nous décollons donc avec souplesse, envoûtés par une sonorité type "guerre des étoiles", quand le Millenium Falcon (vaisseau d’Han Solo) passe en mode hyper-espace... La métaphore est peut-être osée, certes, mais force est de constater que ce seul sifflement est des plus agréables à l’oreille. Et l’accélération qui l’accompagne des plus convaincantes ! Le zéro à 50 km/h est abattu aussi vite par ce scooter C evolution électrique que par le C 600 Sport "thermique", les reprises sont pour le moins efficaces et la vitesse de pointe de 120 km/h (bridée) atteinte quasiment d’un même élan, sans temps mort. Impressionnant !

BMW C evolution : Maxi scooter électrique en provenance de Berlin

Un commuter lourd mais agile

Si les prestations "mécaniques" du C evolution sont comparables à celles que l’on retrouve sur les nouveaux maxi scooters BMW (voire même meilleures, mais pour trancher il faudra comparer en 2014), le poids conséquent et supérieur d’une quinzaine de kilos du scooter électrique (annoncé à 265 kg) est une donnée importante qui se ressent dès que l’on prend place à son bord. Toutefois, passés quelques mètres, cet embonpoint s’oublie rapidement. Il faut dire que grâce à sa conception pour le moins inédite - le bloc batteries constitue l’élément central du châssis sur lequel viennent se boulonner les suspensions avant et arrière, dans l’esprit des motos de la marque -, le C evolution présente un centre de gravité bas (plus que celui des C 600 et 650) et une grande homogénéité dans la répartition des masses. Du coup, ce lourd scooter demeure parfaitement agile, ses suspensions fermes l’aidant également dans ce sens et lui offrant même une précision remarquable au moment de l’inscrire en courbe. Au freinage, le transfert de masses conséquent est bien contenu. Le scooter électrique BMW C evolution reste parfaitement en ligne, plonge peu et ses nouveaux pneus "verts" Metzeler Feelgreen à faible déperdition d’énergie travaillent parfaitement pour que le système ABS ne se déclenche pas trop rapidement, mais il faut toutefois admettre qu’il est ici plus sensible que sur le C 600 Sport.

BMW C evolution : Maxi scooter électrique en provenance de Berlin

Bilan C evolution : Le scooter électrique le plus abouti à ce jour !

En ces périodes de JO, cadre de cet essai londonien pour le moins exceptionnel, à la question "le BMW C evolution mérite-t-il une médaille d’or ?", notre réponse est oui, sans la moindre hésitation. A ce jour, parmi tous les scooters électriques passés entre nos mains, c’est celui qui nous a le plus convaincus. Tenue de route, motorisation, niveau d’équipements, sophistication et qualité du prototype, aspects sécuritaires et engouement à son guidon, pléthore d’arguments plaident en la faveur de ce C evolution.
Toutefois, le scooter électrique BMW n’est pas exempt de défauts et certaines caractéristiques nous laissent également sur notre faim. Notamment, ce modèle "vitrine" étant un prototype, qu’en restera-t-il en 2014 au moment de sa commercialisation ? En outre, le cadre de notre essai (sous escorte très rapprochée) ne nous a pas permis de tester l’engin en plein coeur de la city, sur autoroutes ou encore dans ses derniers retranchements en conduite sportive. Aussi, nous nous devons de formuler quelques doutes quant à l’autonomie annoncée. En effet, sur les 22 miles que nous avons eu le droit de parcourir (soit moins de 36 km), la jauge indiquait qu’il ne nous restait plus que 45 % d’autonomie à la fin de notre périple. On est donc loin de la centaine de kilomètres annoncée...
Une dernière inconnue demeure : le prix de vente de cet exceptionnel C evolution. Compte tenu de sa qualité et de l’image liée à la marque BMW, nous imaginons là encore un tarif vraiment premium... Dommage ! Les moins fortunés pourront peut-être se rabattre sur un autre et futur scooter électrique BMW, davantage axé celui-là sur une utilisation 100% urbaine : l’e-scooter estampillé Mini. Mais ce n’est que pure supposition...

Plus Moins
  • agrément moteur
  • design
  • tenue de route
  • rechargement
  • freinage
  • commercialisation prévue pour 2014
  • essai trop court
  • autonomie à vérifier

BMW C evolution : Maxi scooter électrique en provenance de Berlin

 
Crédits :
Mehdi Bermani-Tezkratt - Photos DR
 


Fiche technique

Moteur : groupe motopropulseur-bras oscillant intégrant une machine électrique refroidie par eau, transmission automatique par courroie dentée et engrenage épicycloïdal, batteries d’une capacité de 8 kWh avec système de refroidissement par air, rechargées à 100 % en 3 heures, (80 % en 2 heures), sécurité électrotechnique norme automobile (ISO 26262)
Puissance continue de 15 ch. (11 kW), puissance maxi de 47,6 ch. (35 kW), couple 5,8 daN.m

Partie cycle : cadre hybride avec boitier de batteries porteur en alliage léger + support de tête de direction et partie arrière en tube d’acier, suspension AV fourche inversée diam. 40 mm, déb. 115 mm, 1 amortisseur AR réglables en précontrainte du ressort, déb. 115 mm, freins ABS (2 canaux, type Bosch 9M, non-couplé) AV 2 disques diam. 270 mm / 2 étriers à 2 pistons - AR disque diam. 270 mm / étrier 2 pistons, durites de frein tressées (type aviation), pneus « verts » AV 120/70 x 15 - AR 160/60 x 15

Gabarit : (L x l x h) NC, empattement 1 591 mm, hauteur de selle NC, poids constructeur 265 kg

Performances : vitesse maxi constructeur de 120 km/h compteur (bridée), autonomie constructeur de 100 km

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, 11 avis d'utilisateurs sur cette BMW C-Evolution (électrique)

Graphique note BMW C-Evolution (électrique) Note générale : 9.34
Classement général : 1e / 299
Evolution : 0

  • Votre essai 8.83
  • Entretien/budget 9.8
  • Vous 10
  • Pratique 8.34
  • Long terme 9.72
Conclusion maxitest Dernier avis :
Enthousiasmant, Je n'ai jamais eu un scooter aussi excitant et agréable. En leasing, sans option d'achat, il ne coute pas plus cher que mon ancien Piaggio 500...

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : BMW - Electrique - Prototype - Scooter - 125 (B) - Scooter ABS - Scooter électrique - Scooter sport

L’électrique de référence
Essai BMW C-Evolution Long Range
22 novembre
La guêpe en mode écolo
Vespa électrique et hybride
7 novembre
Milieu de gamme... premium ?
BMW C400X
7 novembre
Scooter électrique et efficace !
Essai Askoll eS3
2 novembre
C’est pour demain !
Ducati - Audi et le scooter électrique
27 octobre
 
 
 
 


Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

 

 

 

Top hebdo*
Essai BMW C-Evolution Long Range
Destinée aux permis A, la version Long Range du C-Evolution 2017 promet d’allonger son autonomie sans rien perdre de son efficacité ni de son originalité. Essai.

* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 
 
1 visiteur connecté