Jeudi 14 décembre 2017
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
Essai test BMW C650GT C 650 GT 2016 maxi-scooter

Un pilote averti en vaut deux !

Essai Essai BMW C 650 GT 2016

En dotant son nouveau C 650 GT d’un avertisseur d’angle mort, BMW innove. Pour 2016, le luxueux maxi-scooter bénéficie également de l’anti-patinage, d’un relooking et d’optimisations du moteur (Euro4), de la transmission et des suspensions. Pertinente cette évolution de la "mini R1200RT" ? Notre test complet vous dit tout !
Millésime : 2016
mercredi 4 novembre 2015
650 cm3   legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 7 réactions
 
Galerie photos Essai BMW C 650 GT 2016 Galerie photos Essai BMW C 650 GT 2016


Assise large et moelleuse, vastes marchepieds montants permettant de parfaitement tendre mes jambes (je mesure 1,83 m), guidon idéalement positionné pour préserver mes bras, c’est avec grand plaisir que je retrouve le maxi-scooter routier C 650 GT. Dans cette évolution 2016, il possède toujours son imposante bulle au mécanisme électrique - me faisant d’ailleurs penser à celle des R 1200 RT - ainsi que ses rétroviseurs atypiques, qui vibrent beaucoup moins que sur les premiers modèles sortis en 2012 ! Mais sur les grandes artères de Valence en Espagne, où nous testons aujourd’hui le nouveau GT allemand, c’est un autre équipement qui m’interpelle.
Car lorsqu’un véhicule s’approche de moi, dans un rayon de 5 mètres, des triangles positionnés sur les montants des rétros s’illuminent pour m’avertir de leur présence. Pas mal ! D’autant plus que ce détecteur d’angles morts - option SVA, pour Side View Assist - fonctionne plutôt bien, via ses deux capteurs placés à l’avant dans les flancs du tablier et ses deux autres capteurs installés à l’arrière dans les conduits (disgracieux !) du support de plaque. Certes, n’agissant qu’entre 25 et 80 km/h et ne repérant que les véhicules dont le différentiel de vitesse est de 10 km/h maxi, le champ d’action du système est réduit. Néanmoins, force est de reconnaitre la pertinence de ses interventions, malgré quelques rares ratés, que l’on excuse aisément tant cette nouvelle assistance a du sens. C’est un bon début !

Scooter-Station essaye le BMW C 650 GT ABS/ASC 2016

Sous surveillance

En termes d’aides à la conduite, BMW ne s’est bien évidement pas arrêté à cette nouvelle technologie inspirée de son expérience automobile. En effet, le nouveau C650 GT est équipé de l’ABS et de l’anti-patinage ASC de série (déconnectable). Dans l’étonnant quartier futuriste de la Cité des Arts et des sciences de Valence, copieusement arrosé la veille par des précipitations hors-normes, le bien fondé de ces assistances ne pose guère de doute. Avec une chaussée grasse par endroits, les pièges sont nombreux, mais la sensibilité des aides, comme la discrétion de leur mise en action, rassurent d’emblée.
Grâce à l’adoption d’une nouvelle cartographie moteur - Euro4 oblige - et les réglages effectués au niveau de la transmission CVT (l’ensemble des détails techniques est à retrouver en page 2 de cet article), la réponse à l’accélérateur nous paraît plus suave qu’auparavant. De quoi mieux gérer la fougue des 60 chevaux fournis par le bicylindre parallèle de 647 cm3. Mais surtout, ce que l’on remarque avec ce nouvel ajustement est le gain en réactivité de cette motorisation. De quoi (enfin !) tenir tête au Yamaha TMAX 530 au démarrage ? Nous verrons cela dans un prochain comparatif TMax vs C650Sport 2016, le japonais bénéficiant bien évidemment lui aussi des mêmes évolutions.

Scooter-Station essaye le BMW C 650 GT ABS/ASC 2016

Moins sonore… en ville !

Le nouveau silencieux d’échappement à double sortie atténue sensiblement le volume sonore du C 650 GT - phénomène largement décrié par les propriétaires de l’ancien modèle dans le Maxitest Scooter-Station. Son chant moins métallique qu’auparavant, nous semble être davantage en adéquation avec le style très distingué du maxi allemand. C’est appréciable, à basse vitesse tout du moins ! Car sur l’autoroute qui nous mène maintenant vers les montagnes cerclant la capitale de la Communauté valencienne, l’ambiance mécanique nous parait toujours aussi bruyante. Calé à 130 km/h - le moteur flirte avec la barre des 6 000 tr/min -, cette fameuse identité sonore se rappelle en effet à nous et pourrait s’avérer finalement plus gênante que les quelques vibrations ressenties au niveau des mains et du fessier.
En même temps, grâce au large et haut pare-brise ajustable et la volumineuse proue de l’engin, l’équipage préservé du vent de façon remarquable se retrouve comme dans une bulle. Ce qui, à notre sens, doit amplifier ces bruits mécaniques qui remontent aux oreilles du pilote !

Scooter-Station essaye le BMW C 650 GT ABS/ASC 2016

A vous les grands espaces !

Protection optimale, selle Pullman, le confort de conduite est également à mettre au compte des suspensions, dont les réglages ont été revus cette année. Plus souple, le C650 GT 2016 digère avec moins de sécheresse les petites aspérités. Sur les freinages appuyés, le transfert brusque du poids vers l’avant semble davantage le faire plonger qu’auparavant, mais le GT conserve son maintien en ligne et sa parfaite stabilité.
Son équilibre est remarquable à basse vitesse. Le maxi-scooter affiche un poids inchangé sur la balance (261 kg annoncés en ordre de marche), ce qui fatalement handicape les petits gabarits lors des manoeuvres à l’arrêt. Néanmoins, dès les premiers tours de roues cet embonpoint se fait vite oublier. Idem dans le feu de l’action ! Aux ordres, le C650GT s’inscrit en courbe aisément et offre une rigueur redoutable sur l’angle. Mais dans les enchainements rapides, on retrouve toujours une certaine inertie au moment de virer de bord.
La tenue de route prête difficilement le flanc à la critique, comme la très bonne santé du bicylindre BMW, toujours disponible en reprises. Sa vitesse maximale de 180 km/h compteur (il ne monte pas au-delà !) laisse de la marge. Sa consommation moyenne affichée à 5,4 l/100 km sur l’ordinateur de bord (après 200 km de routes variées), conjuguée au réservoir de 15,5 litres, autorise une autonomie proche des 300 km. De quoi partir en week-end avec passager et bagages en toute sérénité !

Scooter-Station essaye le BMW C 650 GT ABS/ASC 2016

Finition en hausse !

Outre des évolutions techniques et un design discrètement remanié – la partie arrière change mais la proue est quasiment la même - BMW a réservé d’autres améliorations au C 650 GT 2016. En effet, la planche de bord est légèrement redessinée. Son large pavé numérique demeure toujours aussi bien fourni, mais le compte-tours est également toujours aussi peu lisible.
L’éclairage diurne (en option) possède dorénavant une commande automatique et la centrale aurait été revue pour faciliter le béquillage. Difficile d’affirmer qu’il est 30% plus aisé qu’auparavant, comme l’indiquent nos hôtes, toutefois la manœuvre n’est point compliquée. Ce qui nous frappe davantage concerne l’évolution de la finition, BMW ne nous ayant pas convaincus sur la première génération de ses maxi-scooters premium. Sur leur évo 2016, l’ajustement des carénages est maintenant irréprochable et l’habillage du poste de pilotage réjouissant avec ses nouvelles garnitures. Les commodos aux multiples boutons affichent une fabrication plus soignée et les charnières des deux boites à gants du tablier, sans oublier celle de la trappe à essence, semblent plus robustes. On apprécie tout autant la qualité des différents plastiques, comme des peintures.

Scooter-Station essaye le BMW C 650 GT ABS/ASC 2016

Bilan : Le prix de l’exception !

Les nouveautés apportées au BMW C 650 GT 2016 nous paraissent pertinentes, tant au niveau des aides à la conduite proposées (SVA et ASC) que de l’optimisation de sa transmission ou de sa qualité de fabrication. Mais vaut-il pour autant les 11 650 € demandés par BMW, 12 830 € pour notre machine d’essai équipée du Pack High Line (selle + poignées chauffantes + contrôle de pression des pneus RDC : 580 €), du Pack Sécurité (Contrôle des angles morts + éclairage diurne : 495 €) et de la peinture bronze Frozen Metallic (105 €) ? Pour des entrepreneurs qui opteraient pour des formules LLD ou LOA certainement, comme pour les férus de la marque désirant découvrir le monde du scooter, voire les commuters fortunés. Mais pour les plus exigeants d’entre nous, le doute reste de mise, car à ce tarif pléthore de motos de grosses cylindrées offrent des prestations au moins comparables. Alors est-ce que le C 650 GT version 2.0 rencontrera plus de succès que son prédécesseur ? Vous nous le direz dans les prochains mois !

Plus Moins
  • Capteur d’angle mort efficient
  • Réactivité accrue
  • Finition en hausse
  • Confort et protection
  • Duo
  • Sonore sur voies rapides
  • Poids
  • Changement rapides d’angles
  • Prix



 
Crédits :
Mehdi Bermani-Tezkratt - Photos BMW
 


Fiche technique

Moteur : 647 cm3, 4 temps, bicylindre en ligne, alésage 79 mm x course 66 mm, refroidi par eau, 2 ACT et 4 soup./cyl., alimentation par injection électronique, démarreur électrique, transmission automatique CVT, transmission finale par chaine en bain d’huile
Puissance 60 ch (44 kW) à 7 500 tr/min, couple 6,3 daN.m à 6 000 tr/min

Partie cycle : cadre périmétrique en tube d’acier, bras oscillant en aluminium, suspension AV fourche inversée diam. 40 mm, déb. 115 mm, chasse 92 mm, suspension AR amortisseur horizontal, réglable en pré-contrainte, déb. 115 mm, freins ABS AV 2 disques diam. 270 mm / 2 étriers à 2 pistons +ABS/ASC - AR disque diam. 270 mm / étrier 2 pistons + ABS/ASC, pneus AV 120/70 x 15 - AR 160/60 x 15

Gabarit : dimensions (L x l) 2 235 mm x 916 mm, empattement 1 591 mm, hauteur de selle 805 mm (785 mm pour la selle basse en option), réservoir 15,5 litres, poids constructeur en ordre de marche (norme DIN) 261 kg

Performances : vitesse maxi établie à 180 km/h au compteur, conso moy. de l’essai 5,4 l/100 km

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, 8 avis d'utilisateurs sur cette BMW C 650 GT ABS ASC

Graphique note BMW C 650 GT ABS ASC Note générale : 8.36
Classement général : 88e / 301
Evolution : 0

  • Votre essai 8.89
  • Entretien/budget 6.07
  • Vous 8.81
  • Pratique 9.01
  • Long terme 9.02
Conclusion maxitest Dernier avis :
Motard depuis 1972, mes deux dernières motos étaient des BMW R 1200 RT de 2007 et de 2014. Après 4 mois de suspension de permis, j'ai compris que j'avais tendance à aller de plus en plus vite et que la RT ne correspondait plus à mes besoins : trop grosse, trop puissante, trop lourde pour une utilisation au quotidien. Le 650 GT m'a séduit par sa facilité d?utilisation et son coté RT. Confortable, suffisamment puissant et nerveux, tenue de route irréprochable, et tellement facile en toutes circonstances. Il suffit juste de s'habituer à la position plus "assise" du scooter GT que sur la moto GT bavaroise !

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : BMW - BMW C 650 GT - Maxiscooter - Scooter + 125 (A) - Scooter ABS - Scooter GT

L’électrique de référence
Essai BMW C-Evolution Long Range
22 novembre
Milieu de gamme... premium ?
BMW C400X
7 novembre
La référence de retour ?
Essai Yamaha X-MAX 125 2018
11 octobre
Un atout pour la ville !
Essai Peugeot Belville 125
29 septembre
Valeur sûre
Essai Suzuki Burgman 400
25 septembre
 
 

Vos commentaires

  • Essai BMW C 650 GT 2016
    3 juillet 2016, par vigna

    Bonjour,

    Après ma révision du rodage chez mon concessionnaire BMW, l’alarme à démarrer toutes seules à plusieurs reprises (cinq Fois) sans que l’on touche aux 650 GT, en mettant la clé de contact l’alarme s’est arrêtée à chaque fois, le lendemain en roulant cette fois alarme ABS (trois Fois) s’est enclenchée avec perte de régime moteur ! Et le jour suivant impossible de démarrer l’alarme s’enclenche automatiquement même en mettant la clé de contact. ? Après plus de deux heures de tentatives, j’ai abandonné et fait appel à l’assistance dépannage Rassurez-moi chez BMW on paye cher pour que cela ne fonctionne pas ou je n’ai pas tout compris... Juste pour votre information j’étais client Yamaha avec un Majesty 400 de 2010 à 2016, pas une panne ni une crevaison, un rêve que je croyais pouvoir poursuivre avec BMW sa commence mal. Achat neuf d’un C650GT BMW fin mai 2016... Christian VIGNA.


    • Essai BMW C 650 GT 2016
      23 août 2016, par Youssef
      C’est marrant moi je l’ai depuis janvier et 7500km aucun mais vraiment aucun problème si ce n’est le Komodo gauche qui grippait. Bmw m’a changé les deux,celui de gauche et celui de droite. Sincèrement niveau scooter pour les grands je crois qu’on ne peut pas faire mieux. j’ai essayé dernièrement le Tmax je me suis senti tout recroquevillé mes jambes plier, mon dos voûté et sinon question reprise à partir de 100 il ni a pas photos . J’ai fait de la route avec un aller retour dans la journée Paris Lille, À part une petite douleur derrière la nuque mais je pense plus au casque J’étais frais comme un gardon . Vitesse de croisière entre 140 et 150 j’ai suivi un RT À l’aller qui a été surpris

  • Essai BMW C 650 GT 2016
    7 novembre 2015, par Antoine Caze

    pléthore de motos de grosses cylindrées offrent des prestations au moins comparables

    J’aimerais bien avoir la liste des motos de grosses cylindrées qui offrent autant de protection du pilote pour un prix similaire. J’ai plutôt l’impression à la lecture de cet essai que ce scooter offre la protection d’une moto GT pour 10000 euros de moins. Je trouve que le prix est intéressant compte tenu des prestations de haute volée.


    • Essai BMW C 650 GT 2016
      16 novembre 2015, par SebJ
      Idem pour moi. Vu l’envolée des tarifs des GT (R1200RT en tête), je ne vois pas de concurrentes à ce tarif et avec le même équipement (y compris les 60 litres de coffre ...). Après 15 ans de moto j’ai fini par passer au 650 GT. Après 1,5 ans et 19 000 km autoroute et route, et même si la position me convient mieux, je ne vois pas de concurrence valable dans le même budget.
    • Essai BMW C 650 GT 2016
      8 décembre 2015, par Dominique-André

      Bonjour,

      Je partage pleinement votre avis. Désireux d’acquérir un maxi scooter au lieu d’une deuxième voiture pour le printemps, j’étais d’abord partis pour le Honda SW-T600 mais arrivant en fin de vie, il est devenu invisible en concession (Belgique). Honda Intégra en duo, non merci, bye bye Honda. Mes recherches m’ont fait aboutir il y a quelques jours chez BMW et j’ai découvert ce magnifique 650 GT version 2016, certes plus bcp cher que le Honda mais quelle belle bête. Je le commande en Janvier au salon de Bruxelles avec les prix et conditions "salon" sur le conseil même de BMW donc la facture finale sera nettement moins cher que ce que cet article annonce. Les motos GT à ce prix ? Rien vu, rien trouvé et moi aussi j’aimerais bien avoir la liste des motos de grosses cylindrées qui offrent autant de protection au pilote pour un prix similaire !!! Bien à vous ;-)

      • Essai BMW C 650 GT 2016
        22 décembre 2015, par Cal
        J’ai eu la chance d’essayer ce nouveau modèle. Certes, il arrache au démarrage, laissant mon SW-T-600 derrière (pas loin, mais derrière quand même) Mais pour 5000 euros de plus que mon Honda, je ne vois pas comment justifier cet ecart de prix. Et quant au testeur qui veut une radio en option, au secours ! A bas les hurlements des radios sur les deux roues ! Halte à la polution sonore !

  • Essai BMW C 650 GT 2016
    4 novembre 2015
    Superbe article. Merci pour ce compte rendu exhaustif.


 
 


Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

 

 

 

Top hebdo*
Rappel YamahaTricity et MBK Tryptik
Yamaha et MBK mènent en ce moment une campagne de rappel sur plus de 5 000 Tricity et Tryptik vendus en France. En cause, l’écrou et la rondelle de variateur.

* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 
 
1 visiteur connecté