Vendredi 24 novembre 2017
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
Honda PCX 125 2014 eSP stop & start Idle Stop CBS citadin

Best-seller, tome II

Essai Honda PCX 125 2014 eSP

Au top de la catégorie scooter, le Honda PCX 125 évolue pour 2014 ! Outre un léger lifting, le citadin star reçoit une mise à jour générale, après une première optimisation de sa motorisation l’an passé. Mieux équipé, encore mieux propulsé, peaufiné dans les moindres détails, la nouvelle entrée de gamme Honda a de quoi vous faire craquer !
Millésime : 2014
vendredi 23 mai 2014
125 cm3   legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 0 réaction
 
Galerie photos Honda PCX 125 2014 eSP Galerie photos Honda PCX 125 2014 eSP


Il faut être un fin connaisseur - ou faire partie des lecteurs de scooter-station - pour déceler les différences entre le Honda PCX 125 2013 et le tout dernier modèle 2014 aujourd’hui à l’essai. Pourtant si on les détaille, il faut reconnaître qu’outre son style adoptant des lignes plus tendues, le nouveau PCX 125 présente une meilleure qualité perçue. L’ajustage des plastiques est plus soigné, la selle progresse encore au niveau de son dessin et l’arrivée de nouveaux équipements, tel son tableau de bord revu, font partie des améliorations qui différencient le PCX 125 2014 de l’ancien. Mais passons de suite derrière ses commandes pour mieux évaluer les progrès dynamiques de ce scooter qui séduit une large clientèle. Cadres urbains, femmes, débutant, le PCX réussit en effet le difficile pari de combler toutes les franges de la population. Et pour cause !

Scooter-Station essaye le Honda PCX 125 eSP 2014

L’agilité, son meilleur atout !

Si le 1er Honda PCX 125 s’était fait remarquer par son rapport qualité/prix et sa faible consommation, il a aussi beaucoup été apprécié pour son gabarit compact, son faible poids comme sa hauteur de selle modérée. Pas de changement de ce côté-là pour 2014. Svelte, le Honda PCX 2014 présente une hauteur de selle plutôt basse de 760 mm seulement. Ajoutons à cela un plancher pas trop large et vous obtenez ici un scooter de 125 cm3 apte à accueillir les petits gabarits. Avec 131 kg tous pleins faits vérifiés par nos soins, il figure parmi les moins lourds de la catégorie. La forme du guidon, qui rappelle ce que l’on peut trouver sur les motos custom, facilite aussi le contrôle à basse vitesse et donc la prise en mains. Et l’on ne tarde pas à redécouvrir l’excellente maniabilité du Honda PCX 125 en zone urbaine, bien aidé au passage par ses roues étroites de 14 pouces. De fait la conduite, à défaut d’être réellement tonique, devient ludique grâce à sa remarquable agilité.

Scooter-Station essaye le Honda PCX 125 eSP 2014

Plus d’agréments en ville

Côté moteur, Honda a retravaillé la mécanique du PCX 2013, qui avait au passage déjà connue une mise à jour l’an passée, adoptant les évolutions présentes sur le dernier bloc moteur eSP du grandes-roues SH 125. Le monocylindre 4 temps du PCX possède toujours le système Idle Stop (Stop & Start), qui permet de mettre le moteur en veille lors des arrêts prolongés en ville. Ce système avait déjà évolué sur le PCX dit phase II, là il s’accompagne d’un travail de fond sur les réglages moteur afin d’optimiser le couple à bas régimes. L’idée étant de bénéficier d’un maximum de ressources là où on en a le plus besoin en ville. De quoi améliorer l’agrément lors des démarrages par exemple, ou lors des déplacements en duo. Certes, avec 12 chevaux, il ne faut pas s’attendre à des miracles, mais grâce au poids contenu et à une transmission aussi réactive que modérément longue, le Honda PCX 125 ne se montre pas fainéant au feu vert.

Scooter-Station essaye le Honda PCX 125 eSP 2014

L’idle Stop toujours top !

Mais plus que par ses performances, le nouveau Honda PCX se distingue essentiellement pour son agrément moteur au quotidien. Son monocylindre est en effet assez épargné par les vibrations, s’avère très silencieux, quant à son système Idle Stop, nous le trouvons particulièrement bien fait. Arrêté au feu rouge, le moteur coupe sans générer de grosses vibrations et ce bloc dispose toujours du calage intelligent du vilebrequin afin de faciliter son redémarrage. Une micro-action sur l’accélérateur le ravive alors instantanément et vous propulse au quart de tour, sans aucune brutalité. Et l’on a profité de 15 secondes de silence au feu rouge. Parfait ! Dans le Maxitest Scooter-Station, nous comprenons donc bien les commentaires de satisfaction émis par les propriétaires de PCX qui y ont pris goût. Côté portefeuille, la consommation moyenne est déjà si basse que l’on peine à en mesurer le gain réel (lire notre comparatif sur les consommations avec et sans Idle Stop ici). Sur notre essai du jour, le Honda PCX 125 2014 s’est contenté de 2,8 l/100 km, et il est encore possible de faire bien mieux.

Scooter-Station essaye le Honda PCX 125 eSP 2014

Le freinage couplé CBS de série rassure !

Si les performances autoroutières restent limitées - 109 km/h mesurés en pointe avec un vent peu favorable - le PCX 125 2014 reste stable sur les grands axes. De toute façon, la protection presque absente de série ne le prédispose pas aux longs trajets sur voies rapides, le PCX restant fidèle à son âme de scooter urbain. Dans ce contexte, les performances sont suffisantes et le confort des suspensions se situe dans la moyenne, moins sec en tout cas que les références du segment scooter que sont les Yamaha X-Max 125 ou les meilleures ventes du constructeur Kymco par exemple. Le freinage couplé CBS monté en série dispose d’une puissance convaincante, sans plus, mais la sécurité de ce système permet de réellement retarder le phénomène de blocage des roues. Mais la faible adhérence des pneus de série peut rapidement mettre à mal la stabilité sur sol mouillé. Honda devrait vraiment penser à équiper son PCX de pneus au standards européens. Cela reste en effet une de ses rares failles.

Scooter-Station essaye le Honda PCX 125 eSP 2014

Bilan : Pour les urbain(e)s qui n’affectionnent pas leur pompiste

Pour son agilité, son look modernisé, sa facilité de prise en mains, sa nouvelle planche de bord, son freinage rassurant, cette nouvelle mouture du Honda PCX 125 nous a séduits. Mais vendu 2 699 € (prix de lancement jusqu’à fin juin 2014) son tarif augmente. Le constructeur japonais fait donc payer sa meilleure finition et ses équipements supplémentaires. Heureusement, son coup de fonctionnement se situe toujours au raz des pâquerettes et il reste malgré tout une valeur sûre du marché, avec ses qualités urbaines pertinentes et sa conduite sympathique. De quoi le rendre encore plus attachant !

Plus Moins
  • Equipments plus riches
  • Finition en progrès
  • Freinage couplé sécurisant
  • Autonomie augmentée
  • Pneus de série
  • Performances justes sur les grands axes
  • confort

 
Crédits :
Christophe Le Mao - Photos Mehdi Bermani-Tezkratt
 


Fiche technique

Moteur : monocylindre, 4 temps, 124,9 cm3, alésage 52,4 mm x course 57,9 mm, refroidi par eau, 1 ACT et 2 soup./cyl., injection électronique PGM-FI, transmission automatique à variateur, démarreur électrique, système « Stop & Start » Idling Stop
Puissance 11,7 ch. (8,6 kW) à 8 500 tr/min, couple 1,2 daN.m à 5 000 tr/min

Partie cycle : cadre tubulaire ouvert en acier, bras oscillant en aluminium, fourche télescopique hydraulique aux tubes de 31 mm, déb. 100 mm, 2 amortisseurs AR réglables en précharge du ressort, déb. 75 mm, frein AV disque diam. 220 mm / étrier combiné 3 pistons - AR tambour combiné diam. 130 mm, pneus AV 90/90 x 14 - AR 100/90 x 14

Gabarit : dimensions (L x l x h) 1 930 mm x 740 mm x 1 100 mm, empattement 1 315 mm, hauteur de selle 760 mm, garde au sol 135 mm, réservoir 8 litres, poids tous pleins faits constructeur 130 kg, poids vérifié 131 kg (57 kg AV, 74 kg AR)

Performances : vitesse maxi mesurée à 101 km/h (109 km/h compteur), consommation moyenne de l’essai mesurée à 2,8 l/100 km

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, 6 avis d'utilisateurs sur cette HONDA PCX 125

Graphique note HONDA PCX 125 Note générale : 9.11
Classement général : 3e / 299
Evolution : 0

  • Votre essai 8.25
  • Entretien/budget 9.5
  • Vous 10
  • Pratique 8.54
  • Long terme 9.27
Conclusion maxitest Dernier avis :
Bonsoir à tous, J'en suis a 700 km de rodage en une semaine et je amène bientôt mon Honda PCX 125 2014 à la révision des 1000 ! Je me suis limité a 60/70 km/h les 500 premiers kms sans jamais tourner la poignée à plus de la moitié. Depuis les 500, je le fais monter progressivement à 80/90 km/h, sans jamais tirer a plus de 3/4 de la poignée en attendant la révision. Ce que je peux dire a propos de ce scooter est plutôt positif et je suis globalement très satisfait de mon acquisition. Il est vif, beau, bien conçu et bien fini, pratique, relativement confortable sur revêtement correct, bien qu un peu tape cul sur les ralentisseurs ou nid de poules... La position de conduite est naturelle et relativement peu fatigante. A haute vitesse j'ai été surpris par la protection au vent qu'il offre. Certes, pas autant qu'un Yamaha X-Max avec sa bulle mi haute, mais je trouve sa protection suffisante (j'avais lu que ce n'était pas son point fort donc je suis agréablement surpris). Il est très maniable et se faufile partout tout en restant stable et précis. Son freinage est efficace et progressif bien qu' ayant peu de mordant (comparativement a un X-Max ou Honda S-Wing par exemple, équipé de 2 disques). Aux premiers tours de roues, il n'incite pas a prendre de l'angle en virage tant ses pneus sont fins, mais au bout de quelques kilomètres de prise en main, on oublie vite les dimensions de ses pneus. Il devient alors très rassurant et même joueur. Je n'ai jamais conduis sous la pluie, mais sur revêtement sec les pneus IRC sont bons et permettent de bien se pencher sans risque de décrochage. En même temps il est vrai que la température en ce moment a Toulouse favorise la montée en température des pneus, synonyme de bonne adhérence, donc il faudra voir cet hiver en dessous de 10 degrés... Voila donc au bout d'une semaine d'utilisation intensive (700 km) en ville + nationales / départementales à la campagne, je suis globalement très satisfait de ce scooter qui répond entièrement à mes attentes. Je compte le garder tout d'origine pour l'instant, je prendrai des Michelin City Grip ou City Grip Winter quand les IRC montreront des signes de fatigue. Ah j'oubliais, ma conso sur les 300 derniers km affiche 2 litres au 100km en conduite coulée ! ! J'ai juste remarqué quelques claquements de plastiques à l'avant du scooter sur chaussée dégradée est ce normal ? Avez vous entendu cela sur vos V3 ?

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : Honda - Honda PCX 125 - Scooter - 125 (B) - Scooter selle basse - Scooter urbain

Scooter électrique et efficace !
Essai Askoll eS3
2 novembre
Energies alternatives
Honda PCX électrique et hybride
27 octobre
La référence de retour ?
Essai Yamaha X-MAX 125 2018
11 octobre
Un atout pour la ville !
Essai Peugeot Belville 125
29 septembre
Valeur sûre
Essai Suzuki Burgman 400
25 septembre
 
 
 
 


Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

 

 

 

Top hebdo*
Essai BMW C-Evolution Long Range
Destinée aux permis A, la version Long Range du C-Evolution 2017 promet d’allonger son autonomie sans rien perdre de son efficacité ni de son originalité. Essai.

* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 
 
1 visiteur connecté