Vendredi 31 mars 2017
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
Essai Honda 125 SH 2017 scooter grandes roues

Opération séduction

Essai Honda SH 125i 2017

Très prisés en Italie, les scooters à grandes roues peinent toujours en France malgré leurs qualités dynamiques évidentes. Le nouveau Honda 125 SH 2017 inversera-t-il la tendance ? On lui souhaite !
Millésime : > 2017
lundi 13 février 2017
125 cm3   legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 0 réaction
 
Galerie photos Honda SH 125i 2017 Galerie photos Honda SH 125i 2017


Nous voici donc à Florence en Italie, lieu de l’essai du dernier Honda 125 SH où le plus italien des scooters japonais évolue quasiment à domicile ! Honda nous annonce que Florence est la ville où se vend le plus de SH en Italie, et ça se confirme sur le terrain. Non seulement les scooters à grandes roues sont absolument partout, mais force est de constater que le SH y est omniprésent !

Douce évolution

Pour 2017, on ne peut pas dire que le Honda 125i SH soit révolutionné techniquement parlant. Le moteur se contente simplement d’une boite à air revue pour permettre au SH de mieux respirer et ainsi d’augmenter sensiblement les perf’ (théoriques) sans pour autant augmenter la conso. L’évolution du SH se porte davantage sur l’esthétique et l’utile. Le scooter dispose d’une nouvelle signature luminaire avant et de plastiques plus valorisants avec moins de noir brut et plus de surface peinte pour une finition plus soignée. Point de vue utilitaire, on note l’arrivée d’une clé sans contact. Le porte paquet arrière a été revu et reçoit des poignées de maintien plus ergonomiques qui viennent s’ajouter à la selle large et désormais « bi matériau » ainsi qu’aux larges repose-pieds pour accueillir au mieux le passager.

Ergonomie accueillante

Il est facile de prendre place derrière le guidon de ce Honda SH, son plancher plat permettant de s’installer sans effort. Bien que disposant d’une assise très droite avec les jambe pliées à 45°, l’ergonomie général est assez naturelle. On se sent libre au niveau des genoux, il y a de la place pour se loger sans encombre. Je n’en dirais pas autant au niveau des pieds, ma pointure 43 n’aura pas une marge de manœuvre extraordinaire sur le plancher plat. Enfin, concernant la selle, elle peut paraître ferme au premier abord, mais finalement les kilomètres avalés dans la journée confirmeront qu’on est bien installé sur ce 125 SH.

Le roi du slalom !

Quelle agilité ! Une fois engagé dans le trafic urbain on se rend rapidement compte à quel point il est facile de slalomer, même à basse vitesse à bord du scooter à grandes roues japonais. Et cela tombe plutôt bien, la conduite italienne dans une grande ville, c’est du sport ! Assez léger et bien équilibré, le 125i SH est donc très facile à prendre en main. Au début de notre essai, le confort des suspensions est mis à mal par les rues pavées (et trouées...) de Florence. Difficile de gommer parfaitement le perpétuel chaos pour ce petit scooter, notamment à l’arrière où les suspensions paraissent un peu sèches. Puis, lorsque la route se dégage et permet de hausser le rythme, les suspensions assument beaucoup plus facilement leur rôle. Le 125 SH se montre alors stable et rassurant. On notera au passage le bon comportement du freinage avant et arrière qui permet de se stopper très rapidement sans pour autant déclencher intempestivement l’ABS.

Finalement pratique

Le nouveau compteur dispose de quelques infos supplémentaires (trip A et B, consommation moyenne...) mais reste simple et efficace. La clé sans contact apporte un petit plus en terme de confort d’utilisation : inutile d’enlever les gants, ce transpondeur reste dans la poche toute la journée, que ce soit pour démarrer ou ouvrir le coffre (appréciable par faibles températures !). Sans surprise, la capacité d’emport du SH reste son point faible en raison des grandes roues limitant grandement ses possibilités, mais le coffre sous la selle permet tout de même de loger un casque jet. Et si cela vous paraît encore juste, sachez que les modèles vendus en France seront équipés d’un top case de série, un élément qui, soit dit en passant, est très simple à clipser et déclipser. La boite à gant semble gagner en volume, qui reste lui aussi restreint, et pas toujours facile d’accés en raison d’une ouverture parfois réticente.

Urbain surtout

Côté moteur, on ne peut que saluer sa discrétion. Le SH génère très peu de bruit, d’autant que le Idling Stop coupe le moteur à chaque arrêt de plus de 3 secondes. Le redémarrage fait d’ailleurs preuve d’une spontanéité surprenante, le SH décollant instantanément à la moindre sollicitation de la poignée. L’accélération en elle-même n’est pas fulgurante, mais amplement suffisante pour un usage urbain. Le moteur offre en effet suffisamment de disponibilité à bas régimes pour évoluer aisément en ville.
C’est davantage dans les mi-régime que le 125 SH semble perdre en rendement. Une fois passé ce creux temporaire, les soupapes s’affolent dans les tours pour lancer l’aiguille du compteur jusqu’à 110 km/h, voire plus en insistant davantage. Sachez que le pare-brise (185 €) et les déflecteurs de mains (29 €) optionnels offrent une protection bien supérieure, mais on a aussi pu constater que le modèle équipé rendait facilement 5 km/h en pointe par rapport au modèle standard. On n’a rien sans rien...

Bilan : Des atouts certains !

Avec 630 unités vendues en 2016 chez nous, le Honda 125i SH reste le parent pauvre de la gamme scooter Honda, loin derrière le best seller Forza 125 caracolant à 5 104 ventes en 2016 ! Pour sa part, le scooter grandes roues japonais reste dans la "moyenne commerciale" notamment face à son concurrent direct, le Piaggio Lyberty (758 immats en 2016). Et pourtant, le SH 125 n’est pas dénué de qualités. Facile de prise en main et accessible grâce à son poids réduit et son plancher plat (qui permet de placer un sac, même lourd, sans pour autant nuire à son agilité), ce scooter est une arme pour affronter le trafic urbain le plus hostile. Bien fini, assez valorisant, équipé d’un top case de série pour pallier à la faible capacité du coffre sous la selle, il offre le minimum pratique syndical. C’est avant tout son comportement global qui séduit, la stabilité de ses grande roues s’appuyant désormais sur des pneus Michelin City Grip de série, bien plus rassurants que les précédents IRC... Souple, sobre, silencieux, son moteur "fait le job" en ville. Cependant un peu plus de pep’s à bas et surtout à mi-régime ne serait pas de refus. Le Honda 125 SH 2017 est d’ores et déjà disponible en quatre coloris (Rouge, Argent, Blanc et Noir) au prix de 3 549 €, soit environ 100 € de plus que le millésime précédent.

Par Arnaud Vibien, photos Honda

Plus Moins
  • Agilité
  • Prise en main
  • Idling Stop ("stop and start")
  • Freinage
  • Top case de série
  • Mi régimes creux
  • Espace aux pieds limités
  • Boite à gants "cheap"
  • Amortisseurs secs

 
 


Fiche technique

Moteur : monocylindre, 4 temps, 125 cm3, alésage 52,4 mm x course 57,9 mm, refroidi par eau, 1 ACT et 2 soup./cyl., injection électronique PGM-FI, transmission automatique à variateur, démarreur électrique
Puissance 11,9 ch. (9 kW) à 8 500 tr/min, couple 1,15 daN.m à 7 000 tr/min

Partie cycle : cadre ouvert en tubes d’acier, fourche télescopique hydraulique diam. 33 mm, déb. 100 mm ; 2 amortisseurs AR, déb. 83 mm ; freins AV disque diam. 240 mm + ABS / étrier 3 pistons - AR disque diam. 240 mm + ABS / étrier 1 piston ; pneus AV 100/80 x 16 - AR 120/80 x 16 (Michelin City Grip)

Gabarit : dimension (L x l x h) 2 034 mm x 740 mm x 1 158 mm, empattement 1 340 mm, chasse 85,2 mm / angle 26°, hauteur de selle 799 mm, garde au sol 144 mm, réservoir 7,5 litres, poids constructeur 136,9 kg tous pleins faits

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, avis d'utilisateurs sur cette HONDA SH125i

Graphique note HONDA SH125i Note générale : 0
Classement général : e /
Evolution :

Conclusion maxitest Dernier avis :

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : Grandes roues - Scooter - 125 (B) - Scooter ABS - Scooter selle basse - Scooter urbain

Evolution du best seller à l’essai !
Honda Forza 2017
22 mars
Mélange pertinent !
Essai Piaggio Medley 125
20 mars
Le TMAX met les bouchées triples !
Yamaha TMAX 530 SX DX 2017
25 février
On a essayé le "scootrail" !
Honda X-ADV
23 février
Evolution forcée...
Piaggio MP3 300 500 LT ABS-ASR 2017
21 février
 
 
 
 

Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

 

 

 

Top hebdo*
TomTom Vio, le GPS pour scooter !
Vous n’avez pas le sens de l’orientation ? TomTom a pensé à vous avec son GPS Vio étudié spécialement pour les scooters urbains.

Un Vultus pour Scarlett Johansson !
Le look futuriste du Honda Vultus a séduit le cinéma. Il sera chevauché par Scarlett Johansson dans Ghost in the shell, diffusé à partir du 31 mars.

* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 
 
35 visiteurs connectés