Mardi 21 novembre 2017
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :

Référence italo-nippone

Honda SH300i 2016 : Un classique revisité

Mots-clefs de l'article : Grandes roues - Grandes roues - Honda - Scooter + 125 (A)
Peu importe sa cylindrée, le Honda SH caracole en tête des ventes... du marché italien. Pendant ce temps, en France, le scooter à grandes roues connaît plutôt un succès d’estime. Pourtant, le Honda SH300i subit d’intéressantes évolutions en 2016. Essai à Rome… au coeur de l’Italie forcément.
Millésime : 2016
mardi 30 juin 2015
300 cm3
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 4 réactions
 
Galerie photos Honda SH300i 2016 : Un classique revisité Galerie photos Honda SH300i 2016 : Un classique revisité


La lignée SH remonte à 1984, lorsque le premier constructeur mondial lança le premier 50 du nom au Japon. SH signifie tout simplement Small Honda, et traduit depuis les débuts de ce modèle fort la compacité de ce pur utilitaire, véritable bête de somme à engranger kilomètre après kilomètre.
Depuis 2001, les SH 125 et 150 se vendent mieux que bien en Italie, le marché de prédilection de la famille SH en Europe. Mieux, en 2014, les trois SH Honda ont remporté les trois premières places du marché italien, au nez et à la barbe du groupe Piaggio.
A titre d’exemple, il s’y vend régulièrement plus de 5 000 SH300 par an contre un peu plus de 200 en France. D’où une rareté certaine dans nos cités où pullulent en revanche les GT et les trois roues.

Scooter-Station essaie le Honda SH300i 2016

Presque un classique

La raison du plébiscite transalpin tient aux préférences des usagers urbains qui cherchent avant tout un scooter fluet et stable dans des rues au revêtement pour le moins changeant.
Lancé en 2007, le SH 300 n’a pas subi de révolution esthétique depuis : juste des mises à jour techniques et une finition revue à la hausse. Pour 2016, il arbore davantage de peinture et de vernis mais son allure reste classique, pour tout dire indémodable. Au moins, les propriétaires du modèle précédent n’auront pas le sentiment de rouler sur un vieux clou.
Techniquement, ce nouveau millésime voit sa motorisation évoluer pour se conformer à la norme Euro4 (moins de 70 g de CO2 / km). La consommation moyenne en cycle WMTC table sur 33,3 km par litre d’essence, soit une augmentation de distance de 8,8% pour un litre de sans plomb.

Scooter-Station essaie le Honda SH300i 2016

La Smart Key facilite les arrêts minute

Le coffre a aussi été revu pour plus facilement accueillir un casque intégral ou un jet full face, comme la majorité des usagers de scooters urbains en portent. Lors de notre essai, nous avons pu loger un Schuberth M1 en taille S, lequel reste plutôt volumineux pour sa catégorie.
Honda a également intégré son système mains libres Smart Key, qui permet de déverrouiller la direction et de démarrer le scooter par transpondeur. Cet accessoire s’avère très pratique pour les arrêts minute en ville, mais ne dispense en rien de sécuriser physiquement l’engin. Certes, le SH 300 n’est pas le scooter plus volé en France, mais mieux vaut ne pas tenter les voleurs, opportunistes par nature.
Le nouveau cadre renforcé en acier ne modifie pas vraiment l’ergonomie générale du SH 300. Avec 805 mm de hauteur de selle et des jantes de 16 pouces à l’avant comme à l’arrière, poser un pied à plat au sol nécessite une taille minimum de 1,75 m.
La légèreté est par contre au rendez-vous avec un kilo de gagné par rapport à l’an dernier : 169 kg tous pleins faits annoncés. Appréciable dès les premières manoeuvres. La logeabilité est également l’un des points forts du SH300i, avec un plancher plat et de la place pour les jambes et les pieds.

Scooter-Station essaie le Honda SH300i 2016

Idéal en ville pour se garer en tête au feu rouge....

L’équilibre du grande-roues Honda ne tarde pas à s’exprimer dans la dense - et sauvage - circulation romaine. Et sa facilité à se faufiler lui permet de remonter les files facilement pour se retrouver en tête au feu rouge. Discrètement, comme sa ligne ne le suggère, le SH 300 i dévoile alors une autre de ses qualités premières : sa vélocité au démarrage !
Il tire cet avantage de son rapport poids/puissance très favorable. Fort de 25 chevaux, il a largement de quoi tenir la dragée haute à des concurrents de plus forte cylindrée, n’en déplaise aux propriétaires de Yamaha TMAX ! Certes, il faut reconnaître que, millésime après millésime, Honda a peaufiné la transmission de son maxi SH et elle est aujourd’hui très au point.
L’évolution 2016 du monocylindre perd un peu de puissance (2 chevaux) à haut régime mais elle serait selon Honda plus remplie à bas et mi-régimes. Difficile de mesurer le progrès, mais l’agrément moteur reste un argument du SH 300.

Scooter-Station essaie le Honda SH300i 2016

...et partir premier au feu vert !

Apte à cruiser à 110-120 km/h sans aucun signe d’essoufflement, il peut même grimper beaucoup plus haut, avec plus de 150 km/h en vitesse de pointe sur le plat. Même avec le pare-brise, à la protection aussi impériale qu’elle impacte l’aérodynamique, le SH300i est encore capable de maintenir une allure de croisière élevée. Les voies rapides périurbaines ne lui font jamais peur.
Côté comportement, la stabilité sur l’angle ou la tenue de cap à 110 km/h sont excellentes. L’agilité dans les petits virages est également impeccable. L’amortissement reste très correct pour la catégorie et il n’y a que dans les grandes courbes que l’on décèle des mouvements de pompage à l’arrière, mais seulement sur certains appuis prononcés.
Le freinage doté de l’ABS en série est suffisant. Plus qu’une puissance élevée, on retiendra surtout un dosage aisé, avec un déclenchement assez homogène de l’ABS entre la roue avant ou la roue arrière. Le confort général (selle moelleuse, peu de vibrations) révèle bien le caractère roule-toujours de ce scooter très endurant.

Scooter-Station essaie le Honda SH300i 2016

Bilan : Un tarif encore trop dissuasif

A l’usage, on apprécie rapidement les qualités du Honda SH300i 2016. Simple, efficace, bien construit, performant, voire pratique une fois équipé de son pare-brise et d’un top case, il remplit parfaitement son rôle de commuter 365 jours. Discret, il ne fait ni dans l’esbroufe, ni le luxe tapageur : il se montre simplement véloce, léger et agréable. Certains utilisateurs l’appellent l’outil et on comprend pourquoi.
Mieux fini, peaufiné d’un point de vue pratique (coffre plus logeable, Smart Key), il reste proche dans l’esprit et à l’usage de la lignée des maxi SH. Reste que son prix de vente (5 349 €) n’incite pas à le découvrir compte tenu d’une concurrence interne mieux placée sur ce point, avec un NSS Forza 300 vendu 5 299 € en version Pack City. Dommage car le Honda SH300i gagne à être connu !

Plus Moins
  • construction sérieuse
  • légèreté
  • agrément et performances
  • polyvalence ville-route
  • hauteur de selle
  • apparence peu statutaire
  • tarif pas assez attractif

 
Crédits :
Par Christophe Le Mao, photos Honda, Montero, Serra and Gori
 


Fiche technique

Moteur : monocylindre, 4-temps, 279,1 cm3, refroidi par eau, 1 ACT et 4 soup./cyl., alésage 72 mm x course 68,5 mm, injection électronique PGM-FI, transmission par variateur et courroie, démarrage électrique
Puissance : 25,1 ch. (18,5 kW) à 8 000 tr/min , couple 2,55 daN.m à 5 000 tr/min

Partie-cycle : cadre ouvert en tubes d’acier, fourche télescopique diam. 35 mm, déb. 102 mm, double amortisseur régl. sur 5 positions, déb. 95 mm, freins AV simple disque hydraulique diam. 256 mm / étrier 3 pistons ABS - AR simple disque hydraulique ventilé diam. 256 mm / étrier simple piston ABS, pneus AV 110/70 x 16 - AR 130/70 x 16

Gabarit : empattement 1 438 mm, hauteur de selle 805 mm, réservoir 9 litres, poids tous pleins faits : 169 kg (constructeur)

Performances : vitesse maxi 155 km/h (au compteur), conso moy. de l’essai entre 2,9 et 3,4 l/100 km selon ordinateur de bord.

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, 3 avis d'utilisateurs sur cette HONDA SH300i

Graphique note HONDA SH300i Note générale : 8.73
Classement général : 31e / 299
Evolution : 0

  • Votre essai 8.71
  • Entretien/budget 8.67
  • Vous 8.5
  • Pratique 8.28
  • Long terme 9.5
Conclusion maxitest Dernier avis :
Le nouveau Honda SH300 est vraiment très agréable au quotidien. Il est parfait en ville et dans le périurbain, grâce à son poids léger il passe et se faufile partout.

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : Grandes roues - Grandes roues - Honda - Scooter + 125 (A)

Energies alternatives
Honda PCX électrique et hybride
27 octobre
Valeur sûre
Essai Suzuki Burgman 400
25 septembre
Toujours dans le coup ?
Essai Yamaha X-MAX 400
4 août
Plus qu’un outsider !
Kymco AK 550
12 avril
 
 

Vos commentaires

  • Honda SH300i 2016 : Un classique revisité
    27 juillet 2015, par prosperyoplaboum
    Bonjour. J’ai eu l’occasion de le voir dans la salle d’exposition de mon concessionnaire, ce samedi. Il est beau !


  • Honda SH300i 2016 : Un classique revisité
    2 juillet 2015, par Forza
    Enfin Honda se décide a remettre le SmartKey sur une de ces production, quand je pense qu’ils l’ont dans leur catalogue depuis 2006, je me suis toujours demandé pourquoi ils l’avaient enlevé completement du catalogue ? Ils l’ont enlever récemment du Forza qui l’avait en 2006 déjà. Incompréhensible... D’autant que ce "gadget" diront certain est tout simplement génial au quotidien.

    • Honda SH300i 2016 : Un classique revisité
      14 juillet 2016
      Smartkey genial ? J’ai que des problèmes avec ce système sur un Forza 2007. Nombres de fois que j’ai été bloqué avec ce système je ne les comptes meme plus !!! AU point que je me suis juré de ne JAMAIS reprendre ce genre de gadget électronique qui forçément un jour va tomber en panne.
      • Honda SH300i 2016 : Un classique revisité
        2 avril 2017, par Jarno
        Pourquoi ça tomberait en panne , j’ai ce système depuis longtemps sur mes voitures et jamais ce n’est arrivé.

 
 


Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

 

 

 

Top hebdo*
Kymco Concept C séries CV2 et CV3
En dévoilant les concepts C séries CV2 et CV3 à Milan, Kymco annonce une famille enrichie d’un maxi scooter à trois roues et d’un maxi scooter voyageur.

* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 
 
1 visiteur connecté