Dimanche 21 septembre 2014
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
Kymco XCiting 500 RI X citing exciting

Le T Max de Taiwan

Essai Kymco XCiting 500 RI

Mots-clefs de l'article : Scooter + 125 (A) - Scooter GT - Scooter sport
Kymco avait lancé son offensive chez les maxi-scooters GT avec l’XCiting 500 en 2006, un deux roues utilitaire intéressant mais qui souffrait de quelques maux de jeunesse. Totalement corrigés depuis sur la version à injection, l’XCiting 500 débarque aujourd’hui dans une déclinaison plus sportive : le RI. Nous l’avons testé.
Millésime : 2008 à 2009
mardi 1er juillet 2008
500 cm3   legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 0 réaction
 
Images Kymco XCiting 500 RI Images Kymco XCiting 500 RI
Fonds écran Kymco XCiting 500 RI
Prix Kymco XCiting 500 RI Prix Kymco XCiting 500 RI


C’est un garçon de café, et propriétaire de maxi scooter qui plus est, qui se livre spontanément : "Il est vraiment beau ce scooter, certains maxi scooters ne ressemblent à rien, sont mal finis, mais celui là, il est superbe. Combien il coûte ? 7 - 8 000 € ?" Perdu, il vaut 5 549 €. C’est le premier argument du nouveau "maxi" de chez Kymco. Beau, valorisant, il affiche également un tarif dès plus alléchant puisqu’il coûte moins cher que la plupart des 400 cm3 du marché. Voyons si le reste tient ses promesses.
Le trait de famille avec son aîné, le XCiting 500 AFI, est indéniable. Le 500 RI lui ajoute une touche de sportivité via des disques de freins "wave", une bulle courte sport et divers éléments peints en rouge. Sans transfigurer le modèle original, les changements opérés touchent au but : le XCiting 500 RI est plus agressif. Les badauds se retournent et les habitués des maxi scooters détaillent le nouveau venu en laissant courir leur regard sur sa jolie plastique. En parlant de plastique, ceux du Kymco sont parfaitement agencés. Rien ne tremble, ne semble à même de prendre du jeu. Aucun doute, la finition ne trahît pas une seule seconde un prix plancher et illustre les réelles ambitions de Kymco. La peinture et les matériaux sont de bon niveau. Et il faudrait un test longue durée, notamment avec votre suivi dans le maxitest, pour évaluer le vieillissement du maxi scooter Kymco. Chez Scooter-Station, nous comptons aussi sur vous !

Kymco XCiting 500 RI : Un gabarit généreux

Un gabarit généreux

Malgré une ligne indéniablement plus sportive, le Kymco XCiting 500 RI conserve un gabarit généreux. Ce que confirment les manœuvres à l’arrêt. Avec 221 kg à sec, il demande de la sûreté pour ne pas risquer de l’allonger sur le sol. La selle, assez ferme, présente une largeur conséquente pour le fessier. La distance qui sépare les genoux du tablier est généreuse, tant mieux pour ceux qui ont de longues jambes. En revanche, pour poser les deux pieds à plat au sol, il faut dépasser un mètre soixante dix. Les plus petits seront heureux de trouver une selle affinée dans sa partie avant, de même qu’un bourrelet d’appui des lombaires réglable en profondeur (idem Suzuki 650 Burgman). Ces petites attentions participent à la bonne ergonomie générale. A la limite, peut-on trouver le cintre du guidon un peu trop plat et pas suffisamment reculé, question de goût. La bulle Sport, légèrement teintée de violet, libère le champ de vision. En outre, elle ne causera plus de gêne aux petits gabarits en cas de pluie, car elle se situe en dessous de la ligne d’horizon des pilotes de taille moyenne. L’agencement du tableau de bord révèle un point critique : les cadrans sont trop petits et leur lecture demande trop d’effort. En roulant, on peine à dissocier la vitesse sur ce fond à double imprimé (miles et km/h). De même, la fenêtre numérique aurait gagné à prendre du volume. L’instrumentation est en revanche complète.

Kymco XCiting 500 RI : Un moteur à deux visages

Un moteur à deux visages

Estampillé Sport, l’XCiting 500 RI démarre sans alarmer les foules. La sonorité, saccadée et typique des monocylindres, est feutrée. Le silencieux respecte les normes sonores et le moteur dépollué répond à EuroIII. Au ralenti, le monocylindre de 498,5 cm3 distille ses vibrations dans la selle et le guidon. Lesquelles restent tout à fait soutenables. Au premier feu vert, on tourne à fond la poignée des gaz pour évaluer la fougue du plus excitant des scooters Kymco. Mais le démarrage se montre assez timide, même si l’on se doit de tempérer ce jugement en raison du faible kilométrage de notre modèle d’essai. De 0 à 30 km/h, le Kymco manque de punch. La transmission ne présente pas un patinage exagéré, mais il semble que la volonté ait été de limiter les risques de perte de motricité, sur sol humide notamment. Ensuite, le moteur présente des performances satisfaisantes et de 40 à 80 km/h, le XCiting 500 RI accélère sans temps mort. C’est aussi sur ce tronçon que l’on ressent le plus de vibrations, hors régime de ralenti, sans que cela ne soit réellement gênant. En ville, le XC 500RI présente une rondeur mécanique agréable. Souple, doux à la relance, on saisit tous les progrès accomplis depuis la première génération à carburateurs. En outre, on devine déjà des capacités routières intéressantes.

Kymco XCiting 500 RI : Un maxi mono apte à la route

Les vertèbres doivent composer avec les suspensions

Sur le chapitre urbain, à titre de comparaison dans ce segment de prix, le Honda Silver Wing 400 reste la référence pour son agrément mécanique grâce à son remarquable moteur bicylindre. A bord du dernier né de Kymco, on enroule en souplesse ou plutôt on navigue à vue. Généreux pour l’équipage, il est aussi un poil pataud lors des changements de trajectoire. Dans les faits, la maniabilité est convenable, mais elle ne correspond pas à l’appellation sportive du maxi scooter de Taiwan. L’équilibre à basse vitesse assure des évolutions faciles. Le scooter n’engage pas, ne tombe pas sur l’angle et l’on ne force pas pour l’inscrire entre les files des automobiles engluées. Cela signifie un équilibre dès plus favorable. Sans doute une bonne répartition des masses et ce malgré la présence de l’énorme carter moteur asymétrique. Côté confort, les vertèbres doivent composer avec des suspensions qui ne travaillent pas suffisamment en début de course. On cherche alors à éviter les petits chocs répétés. La fourche s’acquitte mieux de sa tâche et conserve un bon guidage quelle que soit la qualité du revêtement. Les maxi scooters possèdent un cahier des charges bien plus épais que celui des cylindrées inférieures. A l’aise dans les bouchons, ils doivent aussi affronter la route. Qu’en est-il à bord du Kymco RI ?

Kymco XCiting 500 RI : L'alternative au meilleur qualité/prix

Un maxi mono apte à la route

Doux et onctueux en ville, le moteur révèle un autre visage sur les grands axes. Passé 80 km/h, il ne baisse pas les bras, loin de là. Les velléités routières ressenties au guidon lors du premier test du XCiting 500 sont confirmées ici. La prise de vitesse se fait crescendo jusqu’à 150 km/h, sans signe d’essoufflement. On atteint même plus de 160 km/h si l’on titille la zone rouge. Pas mal pour un monocylindre, en rodage qui plus est. Le souffle des reprises autorise bien des audaces sur les routes nationales. Et sur autoroute, à vitesse légale, l’XCiting 500 RI semble pouvoir faire le tour du monde. La tenue de cap rejoint le brio du moteur, le vent latéral ne déstabilise pas l’XC 500 RI. Certes, le grip des pneumatiques Kenda qui ne font remonter aucune information, n’incite pas à une conduite sportive. De même, ce scooter n’apprécie guère les contre-braquages violents. En revanche, si vous ne le brusquez pas, l’XC 500 RI accepte d’enrouler rapidement à grand renfort de trajectoires tendues. De son côté, le freinage est tout aussi convaincant. Les disques avant et arrière couplés au levier gauche apportent puissance et feeling. Notez que la physionomie du câble de compteur (et de la grille ajourée près du moyeu) laisse à penser que le freinage comporte un anti blocage. IL n’en est rien, mais son agrément et ses performances sont à la hauteur.

L’alternative au meilleur qualité/prix

Ce que l’on retient avant tout du nouveau XCiting 500 RI, c’est son rapport qualité / prix / agrément imbattable. Vendu 5 549 €, il joue placé dans un marché très concurrentiel. L’agrément et les performances sont réels, la dotation d’équipement également bien fournie. Polyvalent, il assure en ville et fait le maximum sur route (pour un monocylindre). Reste à Kymco à travailler sur certains périphériques (suspensions, pneumatiques) pour décrocher un 20/20. Mais en l’état, la concurrence, bien plus expérimentée, peut commencer à trembler.

Plus Moins
  • rapport qualité/prix
  • ligne réussie
  • capacités routières
  • équipement complet
  • suspensions et selle fermes


Kymco XCiting 500 RI : A retenir

Pratique

Prix : 5 549 €
Garantie : 3 ans, pièces et mains d’œuvre, kilométrage illimité
Coloris : gris, blanc, argent
Disponibilité : immédiate

Kymco XCiting 500 RI

Moteur

Débarqué en Europe avec un carburateur, le premier XCiting 500 avait connu les ratés des modèles qui arrivent trop vite. Le traitement de certaines pièces du haut moteur n’était pas au top (arbre à cames entre autres), de même que le fonctionnement de la carburation. Passé à l’injection et revu de fond en comble par les techniciens taiwanais, le XCiting 500 AFI millésime 2008 ne connaît plus de souci. Les retours en SAV sont rares (mais efficaces selon vos témoignages dans le maxitest) et la satisfaction clientèle, à l’inverse, élevée. Pour le reste, le moteur fabriqué par Kymco est classique. Injecté, dépollué, équipé d’une transmission surdimensionnée, il correspond à ce qui se fait chez la concurrence. Les valeurs montrent que la fiabilité a été privilégiée (38,4 ch à 7 000 tr/min). Le XC 500 RI ne présente pas les valeurs les plus élevées de la catégorie (37,4 ch pour le Satelis 500 de Peugeot ou 40 ch pour le Gilera 500 Nexus).

Selle du Kymco XCiting 500 RI

Partie cycle

De facture classique en tubes d’acier, elle intègre le moteur sur le bras oscillant. Le phénomène de soulèvement à l’accélération est perceptible, mais surtout à basse vitesse. La répartition des masses ou la géométrie peuvent être optimisées, car le Kymco XC 500 RI est peu vif dans les changements de trajectoire, mais reste sain et prévisible en toutes circonstances. La taille des roues (15 pouces à l’avant, 14 pouces à l’arrière) colle à la tendance actuelle. Les freins, avec un double disque à l’avant, sont performants. Notamment via un couplage avant/arrière très bien réparti.

Compteur du Kymco XCiting 500 RI

Equipement

Primordial sur un maxi scooter, l’équipement est vraiment complet. Le tableau de bord comporte toutes les infos utiles dont une jauge à essence, une horloge, un trip partiel, la température moteur... mais la lisibilité est délicate car les cadrans sont petits et les indications trop resserrées. Le neiman commande l’ouverture du coffre et la trappe d’accès au réservoir qui prend place dans le tablier. Le remplissage est très aisé si l’on se gare à gauche des pompes à essence. Le tablier, large et protecteur, intègre un profond coffre fermant à clé. Le siège propose aussi un petit coffre dans sa partie avant. Au chapitre des commandes, on retrouve des leviers de freins réglables sur 4 positions (chaque cran modifiant peu l’écartement). Le coffre principal présente une contenance suffisante. On peut y loger un intégral et quelques babioles, mais sa capacité n’atteint pas celle des maxi scooters 400 tels que le Suzuki Burgman ou le Majesty. A l’intérieur dudit coffre, on retrouve une prise 12 V et l’accès à la batterie (cela peut servir).

Coffre du Kymco XCiting 500 RI

 
Crédits :
Par Christophe Le Mao
 


Fiche technique

Moteur : 498,5 cm3, 4 temps, monocylindre, alésage 92 mm x course 75 mm, refroidi par eau, 2 ACT et 4 soup./cyl., injection électronique, transmission automatique à variateur, démarreur électrique
Puissance 38,4 ch. (28,2 kW) à 7 000 tr/min, couple 3,6 daN.m à 5 500 tr/min

Partie cycle : cadre tubulaire en acier simple berceau, fourche hydraulique, 2 amortisseurs AR réglables en précontrainte, freins AV 2 disques diam. 260 mm / étriers 2 pistons - AR disque diam. 240 mm / étrier 2 pistons, pneus AV 120/70 x 15 - AR 150/70 x 14

Gabarit : empattement 1 590 mm, chasse /angle NC, hauteur de selle 790 mm, réservoir 12,8 litres, poids à sec (constructeur) 221 kg

Performances : vitesse maxi 160 km/h (compteur), conso moy. de l’essai 5,3 l./100 km

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, 8 avis d'utilisateurs sur cette KYMCO 500 XCiting RI

Graphique note KYMCO 500 XCiting RI Note générale : 5.77
Classement général : 283e / 284
Evolution : 0

  • Votre essai 6.01
  • Entretien/budget 4.65
  • Vous 6.83
  • Pratique 5.61
  • Long terme 5.75
Conclusion maxitest Dernier avis :
Freinage décevant par rapport à ses prestations un peu sportives. Très bonne tenue de cap même à grande vitesse.

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : Scooter + 125 (A) - Scooter GT - Scooter sport

Sportif sous surveillance
Kymco Xciting 400i ABS 2014
5 septembre
Transport non-commun
Honda NM4 Vultus 750 ABS
12 août
Pour quelques € de plus !
Suzuki Burgman 200 ABS 2014
25 juillet
Plus rassurant, plus accueillant
Kymco K-XCT 125 ABS 2014
25 juin
Que reste-t-il aux voitures ?
Adiva AD3 300 2014, LE scooter 3 roues à toit
13 juin
 
 
 
 

Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

Pour trouver et acheter vos accessoires, pièces, équipements, occasions, moto et scooter en ligne

Pros online : notre sélection de boutiques, professionnels de la moto et du scooter sur internet

 

Nos publicités du moment
 

Top hebdo*
Yamaha TMAX 600 2015/2016 : Plus puissant, plus sportif
Yamaha plancherait actuellement sur l’évolution du TMAX. En effet, deux sources semblent converger vers cette hypothèse ! Lisez la suite sur Scooter-Station.com...

Trois-roues Yamaha Tricity LT 250 / 400 2015 et version GT/Sport
D’après le rapport annuel de Yamaha Japon fait pour ses investisseurs, 2 nouveaux Tricity devraient étoffer la gamme 3 roues en 2015. Un maxi-scooter accessible aux permis B, un GT...lisez plutôt !

Honda S-Wing 125 2015, Faze 125, quel scooter GT Honda l’an prochain ?
D’après nos informations, pour 2015 Honda aurait planché sur un scooter GT aux accents sportifs pour remplacer l’actuel S-Wing. Explications.

* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 


 

 
 
84 visiteurs connectés