Samedi 1er novembre 2014
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
Les thèmes
3 et 4 roues
50 cm3
ABS
Accessoire
Accident
ACEM
Airbag
Alarme
Amortisseur
Ancienne
Anti-patinage
Antivol
Assurance
Avis
Bande dessinée
Batterie
Bi-gomme
Bilan
Bloque-disque
Blouson
Bluetooth
Bottes
Bulle
Casque
Chaussures
Chemise
Circulation
CISR
Classique
Code de la route
Combinaison
Comparatif
Compétition
Concentration
Concept
Concours
Consommation
Contrôle technique
Courrier
Courroie
Cub
Custom
Customisation
Déflecteurs
Design
Diesel
Dorsale
Dosseret
Echappement
Ecran
Edition limitée
Electrique
Emploi
Enfant
Enquête
Entrée de gamme
Entretien
Environnement
Equipement
Essence
Eté
Evènement
Femme
FFM
FFMC
Fiabilité
FIM
Formation
Frein
Gants
Gilet
GPS
Grandes roues
GT
Habillage
Hiver
Housse de selle
Huile moteur
Hybride
Hydrogène
Innovation
Insolite
Intégral
Intercom
Interfile
Internet
Interview
Invention
Jet
Jeu
Jeux Olympiques
JNMS
JPMS
Leds
Législation
Livre et revue
Location
Manchons
Manifestation
Marché
Masque
Maxiscooter
Maxitest
Mode
Modulable
Moteur
Moto-école
Moto-station
MotoGP
MS Live
Neige
Noël
Nouveauté 2010
Nouveauté 2011
Nouveauté 2012
Nouveauté 2013
Nouveauté 2014
Nouveauté 2015
Occasion
Pack
Pantalon
Pare-brise
Parking
Partenariat
Passage de roue
Permis
Permis scooter
Photo
Pluie
Pneu
Poignées chauffantes
Police
Pollution
Préparation
Prévention
Prix
Professionnel
Promo
Prototype
Puissance
Radar
Rappel
Rassemblement
Record
Réglementation
Remorque
Réseau de distribution
Rétroviseurs
Roland Garros
Sac
Sacoche
Salon de la moto et du scooter
Salon de Milan (EICMA)
Salon de Tokyo
Salon Intermot de Cologne
Salons
SAV
Scooter à toit
Scooter-station
Secours
Sécurité
Selle
Série spéciale
Side Car
Sissy bar
Sondage
Sport
Stabilisateur
stationnement
stop and go
Stratégie
Support
Suspension
Tablier
Tarifs
Taxi
Top Case
Touring
Traction control
Transmission
Transport
Trike
Tuning
Valises latérales
verbalisation
Veste
Vidéo
Vintage
Vitesse
Vol
Voyage
Top scooter

Bien acheter son scooter d’occasion

Occasion scooter : Yamaha Majesty 125 (1998 / 2010)

Mots-clefs de l'article : MBK - Occasion - Yamaha - Yamaha Majesty
Scooter-Station vous présente ses nouvelles fiches occasions : historique, modèles, point à surveiller, entretien, cote, etc., voici l’essentiel à savoir pour bien acheter son scooter d’occasion et réaliser une bonne affaire. Commençons aujourd’hui par un best-seller qui tire sa révérence : Le Yamaha Majesty 125 / MBK Skyliner.
vendredi 12 novembre 2010
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 0 réaction
 


Après 12 ans de bons et loyaux services, le Yamaha Majesty 125 (ou son clone MBK Skyliner) tire sa révérence en 2010. Douze ans, ce n’est pas rien ! Preuve que le modèle était fiable et que du coup, il mérite toute notre attention aujourd’hui sur le marché de l’occasion.
Parmi les 67 400 YP 125 vendus sur le territoire français (44 480 Majesty chez Yamaha, 23 000 Skyliner chez MBK), la perle rare vous attend forcément quelque part. Mais pour la dénicher, il va falloir prendre certaines précautions et ne pas foncer tête baissée. Tout d’abord, surtout si c’est la première fois que vous achetez un scooter d’occasion, nous vous conseillons vivement de parcourir notre dossier occasion moto et scooter : bien acheter. Une fois tous ces précieux conseils intégrés, vous devriez éviter de passer à côté d’une grosse faille sur les Majesty ou Skyliner d’occasion que vous convoitez. Vous pouvez bien sûr en apprendre plus sur le millésime que vous recherchez grâce aux essais publiés sur Scooter-Station.com, ainsi qu’au Maxitest, la plus importante base de données d’avis de propriétaires du web deux-roues. Place maintenant à notre analyse du marché de l’occasion pour ce modèle, mais avant cela, voici quelques évolutions importantes à connaître quant aux différentes générations de Majesty/Skyliner qui se sont succédé.

Yamaha YP 125 Majesty première génération, 1998-2001

Le Yamaha Majesty 125 / MBK Skyliner sur le marché de l’occasion


Majesty 125 / MBK Skyliner : Historique

Le Yamaha Majesty ou MBK Skyliner est importé et commercialisé en juin 1998. Son arrivée bouleverse le segment 125, car à l’époque, il introduit le style GT de petite taille. Il offre une protection optimale, des rangements à foison, possède une partie cycle de qualité et un équipement complet. Sa motorisation 4T véloce, mais pas trop, ainsi que ses petites roues de 12 pouces lui assurent une très bonne maniabilité et une accessibilité rare. Même son tarif est bien placé. Bref, dès sa sortie, il possède tous les atouts pour mener une longue carrière !
En 2001 apparaissent les premières modifications. L’YP 125 adopte un nouvel habillage reconnaissable grâce à la modification des feux à l’avant comme à l’arrière. Bulle, selle et tableau de bord sont également inédits. On trouve même une nouvelle poignée de maintien pour le passager. Le monocylindre est inchangé, en revanche un nouveau pot d’échappement est installé et le capteur mécanique du compteur laisse place à un modèle électrique. Cette 2e génération est également mieux équipée. En effet, en 2001 le Majesty adopte un frein à disque arrière ainsi qu’un bouton "appel de phare" sur ses commodos.
Deux ans après, en 2003 donc, la motorisation évolue afin que l’engin réponde à la norme anti-pollution Euro 2. L’YP 125 reçoit alors un nouvel échappement et un nouveau carburateur. Visuellement aussi il change. Nouveaux caches latéraux, nouvelle selle, nouveau tableau de bord, une bulle plus haute et des fonds de clignotants blancs se chargent de moderniser son image. Pour la sécurité, cette année là le Majesty est pourvu d’un allumage automatique des feux ainsi que des "warning". Enfin un nouveau réglage de la fourche lui assure une meilleure tenue de route.
La dernière génération d’YP 125 voit le jour en 2007. A cause - ou plutôt grâce - à la mise en conformité avec la norme Euro 3, le Majesty est remis au goût du jour au moyen d’un nouvel habillage à l’avant et à l’arrière. Les feux changent ainsi que le dessin des jantes et du tableau de bord. Et pour faire abaisser ses rejets de CO2, on l’équipe du même pot d’échappement que celui du X-Max et son admission est corrigée. On imagine alors l’engin apte a reprendre du service pour une autre décennie. Point du tout ! En 2009 Yamaha décide de suspendre sa production. Les derniers modèles seront encore en vente en 2010. Chez Yamaha nous explique-t-on, priorité est aujourd’hui donnée au X-Max. Le Majesty est en fin de vie et sa motorisation à carburateur est devenu obsolète.

Yamaha YP 125 Majesty, 1998-2001

Yamaha YP 125 Majesty, 2002-2007

Yamaha YP 125 Majesty, 2007-2010

Majesty 125 / MBK Skyliner : Période de commercialisation et diffusion

On note 4 générations de Yamaha Majesty ou de MBK Skyliner s’étendant de 1998 à 2010 : de 1998 à 2000, de 2001 à 2002, de 2003 à 2006 et de 2007 à 2010. Toutes ces générations ont connu un franc succès, plaçant l’engin dans le top 5 des ventes dès l’année 2000. L’YP 125 fut même n°1 des ventes avant que n’apparaisse le X-Max. Le Yamaha Majesty fait en effet ses plus beaux scores en 2004, 2005 et 2006 où il s’échange 5 739, puis 7 183 et 4943 YP 125 ces années là.

Majesty 125 / MBK Skyliner : Campagne de rappel

A notre connaissance, il n’y a eu qu’une seule campagne de rappel pour le modèle YP 125 estampillé Yamaha ou MBK. C’était en 2005 et elle concernait l’ensemble des scooters fabriqués entre 2001 et 2005. L’avarie concernait alors la fixation de durit de frein avant. Peu d’engins étaient réellement concernés, néanmoins Yamaha a procédé au remplacement de la pièce de toutes les machines qui ce sont présentées en concessions.

Yamaha YP 125 Majesty norme Euro 2, 2002-2007

Majesty 125 / MBK Skyliner : Disponibilité sur le marché de l’occasion

Avec presque 70 000 YP 125 diffusés en France, pas étonnant que le marché de l’occasion soit truffé de ces modèles. Dans la mesure où dans le cadre d’une reprise, les concessionnaires refusent en général de prendre les deux-roues dont le kilométrage dépasse 20 000 km, on retrouve beaucoup de Majesty entre 20 000 et 40 000 km sur le marché de l’occasion. Mais on en trouve également certains dont le kilométrage a dépassé les 50 000 km au compteur, ce qui n’est pas si courant sur le segment des scooters. Preuve que le moteur Minarelli qui l’équipe est une référence et que la partie cycle ne se dégrade pas trop au fil du temps. Question prix, les fourchettes sont larges. Suivant l’état général des carénages - étant LE scooter idéal pour beaucoup de débutants, nombre de Majesty sont griffés - et le kilométrage total, les prix varient entre 1 000 et 2 000 € pour les modèles avant 2007. Il faudra compter entre 2 000 € et 2 400 € pour des modèles plus récents.

Potentiel de revente ultérieure :

Les modèles Euro 3 arborant les dernières modifications esthétiques se revendent avec plus de facilité que les anciens. Toutefois, pour écouler ses derniers stocks, Yamaha et MBK ont quelque peu bradé l’YP 125 ces deux dernières années. Avec un tarif public affiché à seulement 2 849 €, et sans tenir compte des ristournes supplémentaires accordées par certains concessionnaires, le prix de l’occaz a grandement chuté.

Périodicité et coûts d’entretien :

La première révision des 1 000 km est d’ordinaire gratuite. Elle permet de resserrer tous ce qui est resserrable et d’effectuer une première vidange d’usage. Yamaha impose ensuite une révision tous les 6 000 km et préconise un passage au garage pour une révision intermédiaire tous les 3 000 km. Les révisions comprennent le changement du filtre à air, du filtre à huile, la bougie, le joint de vidange et le joint de cache arbre à cames - plus bien évidemment le remplacement de l’huile moteur et la mise à niveau du liquide de refroidissement et du liquide de frein si besoin. Lors de cette révision, les mécaniciens Yamaha sont également censés vérifier le jeu aux soupapes et effectuent un contrôle complet de la transmission. Les remplacements de courroie sont généralement effectués tous les 12 000 km, mais leur prix (de 113 à 158 € selon la génération) n’est pas compris dans le forfait d’entretien fixé en moyenne à 126 € pour la première révision (6 000 km), 161 € à 12 000 km, 126 € à 18 000 km, 189 € à 24 000 km et 126 € à 30 000 km. Le prix des révisions intermédiaires oscille entre 61 et 64 €.
Notez que depuis quelque temps, Yamaha impose une opération annuelle lorsque le kilométrage effectué en 1 an est inférieur à l’intervalle d’entretien.

Yamaha YP 125 Majesty dernière évolution, 2007-2010

Majesty 125 / MBK Skyliner : Les points à vérifier

En règle générale, si le vendeur peut prouver que les révisions d’entretien ont été effectuées en temps et en heure, il y a peu de gros problèmes à signaler quant à la mécanique d’origine Minarelli, quasiment inchangée en 12 ans. En revanche, il faut être attentif à l’état du pot d’échappement, en particulier sur la partie avant. Notez que depuis 2007 le problème a été réglé par l’adoption de tubulures inox. De même sur le Majesty, les durites de dépression ont tendance à se fissurer. Là aussi il faut vérifier leur état par un simple contrôle visuel.
Sur les premiers millésime, de 1998 à 2002, il faut souvent observer le circuit électrique dans la mesure où beaucoup d’engins, pour ne pas dire la plupart, ont rencontré des gros soucis à ce niveau-là. Le régulateur était en cause. Aussi les batteries pouvaient également se montrer capricieuses, mais depuis le temps elles ont du être changées. Vérifiez tout de même l’année de fabrication de celle-ci.
Les YP 125 millésimés 1998 et 1999 ont également rencontré des soucis dans l’usinage de leur vilebrequin pour certains. Veillez à ce qu’il ait été remplacé à cette période. Enfin, on note des problèmes récurrents de roulements sur le train avant souvent fragile. Il est donc impératif de vérifier la santé des roulements de direction et de ceux de la roue avant.
Sur les modèles millésimés 2003 à 2007, les problèmes électriques se raréfient. On note encore quelques cas où le faisceau électrique et le starter posent soucis. En revanche, persistent les problèmes de roulements. Pour être totalement tranquillisé à ce niveau là, il faudra attendre la dernière mouture du petit GT (à partir de 2007). Cette dernière génération du Majesty est certainement la plus fiable, toutefois on constate encore que l’engin a une fâcheuse tendance à vibrer au-delà de 90 km/h. Même sur ces montures récentes, vérifier le serrage des vis et des points de fixation des carénages.

Majesty 125 / MBK Skyliner : A éviter absolument

Le moteur Minarelli est fiabilisé depuis longtemps, du moins si l’on respecte scrupuleusement ses révisions et ses diverses vidanges. Face aux coûts d’entretien assez élevés dans la catégorie scooter en général - le Majesty n’échappe pas à cette règle - certains s’improvisent garagiste le week-end. Et comme le Majesty est pour beaucoup un scooter de débutant grâce à son faible prix d’achat et son accessibilité, certains ont commencé leur "carrière" de mécano sur cette machine (dont la partie mécanique est très facilement accessible). Ce moteur est certes fiable, mais il demeure néanmoins fragile. Entre un scooter affichant un kilométrage de 35 000 km avec un carnet d’entretien parfaitement tenu à jour et une autre affichant moitié moins de kilomètres, mais dont le propriétaire ne peut certifier ses passages au garage, optez pour le modèle suivi.

Majesty 125 / MBK Skyliner : Le bon plan

Un Majesty même avec beaucoup de kilomètres peut être une bonne affaire s’il a été convenablement entretenu. Nous relevons toutefois que les "meilleurs plans" se font actuellement sur les modèles 2008 et 2009. Ces millésimes présents sur le marché de l’occasion sont pénalisés financièrement par les derniers modèles distribués en concessions à des prix bradés.

Les Yamaha Majesty 125 et MBK Skyliner sur Scooter-Station :

Lire l’essai du Yamaha Majesty 125 (1998 à 2001) par Scooter-Station

Lire tous les avis des utilisateurs du Yamaha Majesty 125 (1998 à 2001) sur le Maxitest Scooter-Station

Lire l’essai du Yamaha Majesty 125 (2002 à 2007) par Scooter-Station

Lire tous les avis des utilisateurs du Yamaha Majesty 125 (2002 à 2007) sur le Maxitest Scooter-Station

Lire l’essai du Yamaha Majesty 125 (2007 à 2010) par Scooter-Station

Lire tous les avis des utilisateurs du Yamaha Majesty 125 (2007 à 2010) sur le Maxitest Scooter-Station

Lire l’essai du MBK Skyliner Platinum 125 (2002 à 2003) par Scooter-Station

Yamaha YP 125 Majesty, dernière mouture

Fiche technique (dernière génération)

Moteur : 124 cm3, 4 temps, monocylindre, refroidi par eau, alimentation par carburateur diam. 28 mm, transmission par variateur automatique, démarrage électrique
Puissance 11,5 ch. (8,5 kW) à 9 000 tr/min, couple 0,9 daN.m à 8 000 tr/min

Partie cycle : cadre tubulaire en acier, fourche télescopique, 2 amortisseurs AR réglables en précontrainte, frein AV 1 disque diam. 220 mm / étrier 2 pistons - AR disque diam. 190 mm / étrier 1 piston, pneus AV 120/70 x 12 - AR 130/70 x 12

Gabarit : dimensions (L x l x h) 2 030 mm x 745 mm x 1 285 mm, hauteur de selle 774 mm, réservoir 10,5 litres, poids à sec (constructeur) 137 kg

Performances : vitesse maxi environ 125 km/h (compteur), conso. moyenne de l’essai 3,4 l./100 km

 
Crédits :
Mehdi Bermani - Photos archives MS/SS
 
 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : MBK - Occasion - Yamaha - Yamaha Majesty

2 ou 3 roues léger pour affronter la ville ?
Comparatif Yamaha Tricity 125 vs Honda PCX 125 2014
23 septembre
Du nouveau du côté d’Iwata (2) !
Yamaha TMAX 600 2015/2016 : Plus puissant, plus sportif
19 septembre
Du nouveau du côté d’Iwata !
Trois-roues Yamaha Tricity LT 250 / 400 2015 et version GT/Sport
18 septembre
 
 
 

 
 

Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

Pour trouver et acheter vos accessoires, pièces, équipements, occasions, moto et scooter en ligne

Pros online : notre sélection de boutiques, professionnels de la moto et du scooter sur internet

 

Nos publicités du moment
 

Partageons nos expériences
Aujourd'hui à lire :
19105 avis moto
3720 avis scooter
71 avis cross / enduro
1648 avis pneu
1597 avis casque
YAMAHA YP 400 Majesty

Lire le maxitest complet de ce YAMAHA YP 400 Majesty
Moyenne :
8.07 / 10

Classement :
133e / 286

Le dernier avis :
"Ses points forts concernent son confort général, son grand coffre, sa selle et la bonne protection de la bulle. J'apprécie sa vitesse de pointe de 155 km/h chrono, la consommation raisonnable et, j..."

Lire les avis YAMAHA YP 400 Majesty sur le Maxitest
Remplir le maxitest de votre scooter
 
 

Top hebdo*
Peugeot Satelis 400i 2014
Nouveau fer de lance de la gamme Peugeot Scooters, le Satelis 400i 2014 est aujourd’hui à l’essai sur Scooter-Station. N’a-t-il que son mono de 37 ch. pour nous séduire ? La réponse est là !

Nouveautés scooters GT Kymco 2015 : Dink Street/Downtown 125/300 ?
Kymco devrait présenter 4 grosses nouveautés à Milan la semaine prochaine. Et ces quelques photos laissent à croire que 2 d’entre elles concerneront les GT Dink Street 125 et 300 2015...

Consommation 3 roues Piaggio/Gilera : MP3 500/300, Fuoco, accessoirisés, voici nos chiffres !
Versions standards ou accessoirisées, que consomment les scooters 3 roues italiens Piaggio et Gilera. Les réponses sont sur Scooter-Station !

* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 

 
 
74 visiteurs connectés