Jeudi 23 novembre 2017
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
piaggio carnaby 300 ie injection cruiser 2010 maxiscooter maxi-scooter

Le maxiscooter grandes roues agile et raffiné

Essai Piaggio Carnaby 300 ie Cruiser

Mots-clefs de l'article : Piaggio - Scooter + 125 (A) - Scooter urbain
Avec un rapport poids/puissance idyllique sur le segment, une partie cycle joliment proportionnée qui assure une impressionnante tenue de route et un gabarit contenu favorisant l’agilité, le Piaggio Carnaby 300 ie Cruiser ouvre une nouvelle voie. A cela s’ajoutent son élégante présentation et son prix, deux autres points forts qui lui permettent de se démarquer.
Millésime : > 2009
mercredi 17 février 2010
300 cm3   legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 1 réaction
 
Galerie photos Piaggio Carnaby 300 ie Cruiser Galerie photos Piaggio Carnaby 300 ie Cruiser


Avec cette nouvelle production, Piaggio espère bien mettre le feu aux poudres et inviter les Français à s’asseoir sur la selle des maxiscooters à grandes roues. Car il faut bien avouer que pour le moment, la sauce ne prend pas. Les ventes de ces engins ne sont vraiment pas folichonnes... Sur le créneau 125 cm3, elles peinent déjà, et si l’on monte en cylindrée, les volumes sont carrément anecdotiques. Songez, par exemple, que la première vente du segment est le Honda SH 300, qui a trouvé 181 propriétaires l’an passé... A contrario, cette catégorie est en tête des ventes en Italie, par exemple, où ce même Honda s’est vendu à plus de 16 000 unités en 2009. Cela laisse rêveur ! Bien entendu, la législation transalpine concernant les équivalences avec le permis auto (B) est plus clémente qu’en France. Sans compter que beaucoup d’agglomérations ont conservé leurs voies pavées. Nos voisins italiens ont donc besoin d’engins aux plus grandes roues afin de rouler dans de meilleures conditions. En France, nous n’avons pas ce problème. Privilégiant les aspects pratiques de nos montures, nous affectionnons particulièrement les modèles GT. Toutefois, le poids de ces engins peut parfois constituer un frein à l’achat. Longs et lourds, les maxiscooters GT sont patauds à faible allure.

Scooter Station essaye le Piaggio Carnaby 300 ie Cruiser

Le Cruiser est-il bien taillé pour la croisière ?

La facilité de prise en main de cet engin est déconcertante. On apprécie déjà son ergonomie. La selle est suffisamment large pour procurer un bon confort et le léger retour situé entre les jambes bien étudié pour assurer un maintien optimal. L’échancrure de l’assise favorise les petits gabarits. Les luxueuses commandes tombent naturellement sous la main et comme la planche de bord est située assez bas, le pilote dispose d’un large champ de vision. En ordre de marche, le nouvelle génération du moteur Quasar de 250 cm3 est une réussite. Outre le fait que ce coeur bénéficie maintenant de l’injection, sa cylindrée est dorénavant portée à 278 cm3. L’agrément n’en est que meilleur. Ce Carnaby est puissant et son peps s’apprécie sur toute la plage de son compte-tours. En ville, son terrain de prédilection, la vive accélération au démarrage favorise les départs aux feux. Et comme l’engin est un poids plume sur son créneau (seulement 164 kg à sec), cet effet "tire-bouchon" perdure jusqu’à sa vitesse maximale. Cette dernière, affichée à 135 km/h au compteur, est raisonnable pour la catégorie, mais l’atteindre n’est pas des plus agréables pour le pilote. Le Carnaby manque en effet cruellement de protection. La largeur de sa face préserve les jambes, en revanche l’absence d’un saute-vent est incompréhensible sur un scooter censé également évoluer sur des axes rapides. Cette mouture du Carnaby n’est donc pas la plus polyvalente. Son terrain de jeu doit donc se concentrer sur la ville. Là, le Carnaby excelle grâce à sa maniabilité. Nous avons déjà évoqué sa légèreté d’ensemble et la vivacité de sa mécanique, mais il faut également noter l’importance de son faible gabarit allié à un très bon rayon de braquage. On en oublierait presque qu’il dispose de grandes roues !

Scooter Station essaye le Piaggio Carnaby 300 ie Cruiser

Rassurant, en toutes circonstances

Un bref passage sur les routes départementales nous évoque un point essentiel de cette catégorie de maxiscooters : la bonne tenue de route. On retrouve ici les caractéristiques de la partie cycle bien dimensionnée en 16 pouces, associée à un châssis rigide et à une fourche ferme. Il y a de la rigueur dans ce comportement, ce qui inspire une grande sérénité, notamment sur l’angle. Quel que soit le rythme adopté et la vitesse de passage en courbe, le Carnaby 300 ie Cruiser se cale dans son rail. Côté freinage, il inspire également confiance avec son système à disques, puissant et dosable. Du moins sur la partie avant, car l’arrière a tendance à bloquer facilement. Méfiance ! En revanche, on peut lui faire confiance pour transporter avec beaucoup de confort, seul ou à deux. Les deux amortisseurs arrière réglables sont des accessoires de qualité. Ils répondent parfaitement à la philosophie de ce grandes roues et contribuent à sa précision. En même temps, ils demeurent bien étudiés pour amortir avec onctuosité et ne pas communiquer chaque aspérité du bitume. Le passager ne dispose pas d’un espace illimité, néanmoins il bénéficie de repose-pieds escamotables.

Scooter Station essaye le Piaggio Carnaby 300 ie Cruiser

Un scooter élégant aux formes originales

Au registre des aspects pratiques, ce maxiscooter à grandes roues offre un peu plus que le minimum syndical. Les points positifs se concentrent au niveau de son plancher plat et de son porte-paquets de série. Le Cruiser dispose aussi d’un vide-poche dans son tablier, mais nous déplorons la petitesse des espaces offerts. De plus, le coffre sous la selle est lui aussi très peu spacieux. Seul un casque demi-jet peut s’y ranger et comme l’engin est capable d’atteindre une vitesse raisonnable, l’usage de ce type de heaume est à proscrire. Il n’a pas non plus de béquille latérale, ce qui empêche de bien le parquer en toutes circonstances. A côté de cela, nous sommes séduits par l’élégante présentation de ce deux-roues. Son design est dans l’ensemble original et "classieux", même s’il est vrai que nous restons un peu circonspects quant aux formes du bloc compteur juxtaposé au phare. Pour le reste, les rondeurs des carénages sont plaisantes, tout comme la finition des matériaux employés. Le capotage avant est agrémenté de parties chromées. Cette belle matière se retrouve également sur les poignées, sur l’entourage du phare et sur les compteurs.

Scooter Station essaye le Piaggio Carnaby 300 ie Cruiser

Bilan : un rapport qualité/prix qui pousse à la réflexion

La gamme Piaggio propose déjà un maxiscooter à grandes roues de 300 cm3, le Beverly Tourer. Pourquoi alors lancer le Carnaby 300 ? Tout bonnement Pour contrer l’offensive du Honda SH 300. Piaggio, piqué au vif par le scooter japonais, en particulier sur ses propres terres, se devait de réagir en proposant un engin plus agile, plus vif et moins coûteux que le cossu Beverly (4 310€). Echangé à seulement 4 010€, le Carnaby 300 ie Cruiser est une bonne affaire, surtout comparé au Honda vendu 1 780€ de plus (5 790€). Il a donc toutes ses chances pour peut-être faire de l’ombre au SH. Mais de là à affirmer qu’il va permettre à la gamme des maxiscooters à grandes roues d’exploser en France, il y a un pas qui, pour l’instant, nous semble plus proche du fossé...

Plus Moins
  • démarrages vifs
  • tenue de route
  • agilité
  • tarif contenu
  • protection
  • coffre limité
  • absence de béquille latérale

 
Crédits :
Par Mehdi Bermani - Photos Christophe Le Mao et Mehdi Bermani
 


Fiche technique
Moteur : 278 cm3, 4 temps, 4 soupapes, alésage 75 mm x course 63 mm, refroidissement liquide, injection électronique, variateur automatique et CVT (Continuously Variable Transmission), démarreur électrique
Puissance 22,5 ch. à 7 250 tr/min, couple 2,3 daN.m à 6 000 tr/min
Partie cycle : simple berceau en tubes d’acier, fourche télescopique hydrauliqe diam. 35 mm, AR 2 amortisseurs hydrauliques réglables en précharge sur 5 positions, freins AV disque diam 260 mm / étrier 2 pistons - AR disque diam. 260 mm / étrier 2 pistons, pneus AV 110/70 x 16 - AR 130/70 x 15
Gabarit : dimension (L x l) 2 050 mm x 780 mm empattement 1 400 mm, hauteur de selle 780 mm, réservoir 9,5 litres, poids à sec 164 kg
Performances : vitesse maxi 135 km/h (compteur), conso moy. de l’essai 4,6 l./100 km
 

Partageons nos expériences !

En ce moment, 2 avis d'utilisateurs sur cette PIAGGIO 300 Carnaby Cruiser ie

Graphique note PIAGGIO 300 Carnaby Cruiser ie Note générale : 7.92
Classement général : 0e / 299
Evolution : 0

  • Votre essai 8.42
  • Entretien/budget 7.5
  • Vous 9
  • Pratique 6.5
  • Long terme 8.2
Conclusion maxitest Dernier avis :
Très vif de 0 à 110km/h, il dépose presque tous les engins motorisés en parcours urbain. Sa maniabilité est exceptionnelle. Idéal en ville, sur voie express et les parcours de 50 à 80 bornes... A près la position "fatigue" le pilote. Indispensable : il faut lui greffer un pare brise optionnel Piaggio très efficace et peu sensible au vent latéral. L'éclairage est très correct et l'appel de phare pratique, comme le plancher plat pour transporte, aidé en cela par le crochet (on y emmène un cabas et les courses pour la semaine)... Je le trouve trés-trop ferme de suspensions et de fourche... Gare aux routes pourries, ça "tape" dans les vertèbres et c'est pire pour le passager. La fermeté de l'ensemble nuira certainement à la fiabilité du scoot. Les grandes roues n'apportent absolument rien pour le confort. Les rétros sont jolis, mais leur visibilité est moyenne. Le conducteur à tendance à "glisser sur l'avant" au freinage ou lors des conduites sportives car les jambes sont pliées à 90°. Il est alors difficile de prendre appui sur le tablier. Nul : il n'y a pas de béquille latérale, c'est usant à force et plus long à béquiller au final... Normalement c'est une option, mais pas chez Piaggio. Le remplissage du réservoir de carburant est délicat.

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : Piaggio - Scooter + 125 (A) - Scooter urbain

Scooter électrique et efficace !
Essai Askoll eS3
2 novembre
Un atout pour la ville !
Essai Peugeot Belville 125
29 septembre
Valeur sûre
Essai Suzuki Burgman 400
25 septembre
Toujours dans le coup ?
Essai Yamaha X-MAX 400
4 août
 
 

Vos commentaires

  • Piaggio Carnaby 300 ie Cruiser
    22 juin 2010, par Stefano
    "Bien entendu, la législation transalpine concernant les équivalences avec le permis auto (B) est plus clémente qu’en France" ça n’est pas vrais. En Italie pour conduire un 300 il faut avoir le permis moto (A). Avec le permis auto on peut conduire des scooter jusqu’aux 125.


 
 


Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

 

 

 

Top hebdo*
Essai BMW C-Evolution Long Range
Destinée aux permis A, la version Long Range du C-Evolution 2017 promet d’allonger son autonomie sans rien perdre de son efficacité ni de son originalité. Essai.

* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 
 
1 visiteur connecté