Samedi 2 août 2014
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
Piaggio X7 Evo 125 ie GT médium

Classe moyenne revisitée

Essai Piaggio X7 EVO 125ie 2011

Mots-clefs de l'article : Piaggio X7 - Piaggio-Vespa - Scooter - 125 (B) - Scooter GT
Agile, compact, léger, moins cher que les "vrais" scooters GT 125 du marché, le Piaggio X7 125 n’a pourtant pas connu le succès commercial escompté. Qu’à cela ne tienne, pour le relancer le constructeur le dote de la dernière évolution du moteur Leader. Cette injection de nouveauté sera-t-elle suffisante ? Scooter-Station vous répond.
Millésime : 2011
jeudi 29 septembre 2011
125 cm3   legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 2 réactions
 
Fonds écran Piaggio X7 EVO 125ie 2011 Prix Piaggio X7 EVO 125ie 2011 Prix Piaggio X7 EVO 125ie 2011


C’est en 2008 que le Piaggio X7 125 est apparu. Face aux ténors de l’époque, digne représentant de la catégorie GT - à savoir les Yamaha X-Max 125, Peugeot Satelis 125, Suzuki Burgman 125 ou Piaggio X-Evo 125 - ce scooter constituait une intéressante alternative du point de vue financier, l’atout premier des scooters de la famille GT/médium. Sur le même segment que feu le Majesty 125, l’idée était de proposer un scooter aux qualités dynamiques comparables à celles des "vrais" GT tellement prisés sur notre marché, mais moins luxueusement équipés. Une de ces principales armes était donc son prix de vente, avoisinant les 3 000 €. Si l’offre a fonctionné pour le Yamaha Majesty 125, le résultat fut bien moins convaincant pour Piaggio. Le X7 est en effet apparu trop tard. Au moment où Kymco, Daelim et Sym ont dégainé de véritables GT à un tarif très concurrentiel, le X7 s’est retrouvé pénalisé sur le marché (à l’époque, il était vendu 3 299 €...).
Un an après son entrée sur le marché italien, la nouvelle version débarque (enfin) chez nous, dotée de nouveaux arguments pour faire la différence. Outre un léger face-lift (ou ravalement de façade), essentiellement marqué par le repositionnement de son garde-boue avant, l’amélioration de certains équipements et l’apparition de coloris plus tendance, le Piaggio X7 125 devenu EVO adopte la dernière génération du moteur Leader 4 soupapes à injection électronique et refroidissement liquide. Sa finition a également été revue à la hausse. Mais cela sera-t-il néanmoins suffisant pour lui redonner de l’attrait sur notre marché ? Cette prise en main va nous permettre de trancher.

Scooter-Station essaye Piaggio X7 Evo 125ie, statique 3/4 avant

Simple mais efficace

Malgré le pont central traversant le plancher et une assise relativement haute (790 mm), l’installation à bord du Piaggio X7 EVO 125ie est aisée - du moins pour les plus de 1,65 m. A sa base, la selle est suffisamment étroite pour qu’un pilote de taille moyenne puisse poser les deux pieds à plat. Il y a de la place pour les jambes, toutefois, l’adoption d’une posture assez droite pour un pilote de grand gabarit (tel votre serviteur de 1,83m) et la proximité du tablier procurent un sentiment de confinement. C’est clair, on se sent moins à l’aise que sur un scooter GT 125 classique. Toutefois, la texture de la selle est agréable, on est bien maintenu par le petit bourrelet à l’arrière et les commandes tombent naturellement sous la main.
La planche de bord est du genre classique. Hormis pour l’horloge, point de cadran digital. Les compteurs (à aiguille) renseignent sur la vitesse instantanée, la température moteur et le niveau de la jauge à essence. Il faudra donc faire sans indication du kilométrage partiel mais, nouveauté, le Piaggio X7 Evo version 2011 dispose d’une commande d’ouverture du coffre au guidon.

Scooter-Station essaye Piaggio X7 Evo 125ie, tableau de bord

Une mécanique "up-to-date" adaptée aux besoins des citadins

Contact : la mécanique s’ébroue dans une sonorité métallique plutôt déplaisante. On retrouve néanmoins le sourire à l’ouverture des gaz, avec une réponse instantanée et une montée en régime ultra linéaire, assez véloce jusqu’à la soixantaine de km/h. Au-delà, le Piaggio X7 Evo 125 ie continue son ascension mais se montre moins vigoureux. A 80 km/h, ses reprises ne sont pas les plus impressionnantes de la catégorie, toutefois elles demeurent parfaitement acceptables. En ville, le Piaggio est agile, aidé par son gabarit compact, son poids raisonnable et sa bonne motricité. Il se manie donc sans mal dans le trafic et son freinage rassure, tant pour son mordant que pour sa facilité à doser. Chaussé de pneumatiques de qualité (des Michelin CityGrip sur notre scooter d’essai), nous l’avons trouvé particulièrement bien posé au sol et assez sain, même sur revêtement mouillé. Ses besoins en carburant constituent un autre motif de satisfaction. En effet, lors de notre essai de plusieurs centaines de kilomètres où nous l’avons mené aussi bien sur autoroute qu’au coeur des villes embouteillées, nous établissons une consommation moyenne de 3,6 l/100 km. Et nous n’avons pas ménagé notre machine d’essai, comme d’hab’ !

Scooter-Station essaye Piaggio X7 Evo 125ie, profil dynamique

Rigoureux et protecteur

Sur des axes un peu plus roulants, la rigueur du Piaggio X7 EVO nous a séduits. Son robuste châssis et ses suspensions de qualité sont des atouts. Ces dernières font preuve de fermeté, servant ainsi la précision, sans pour autant nuire au confort général que nous jugeons assez bon. Attention tout de même, le X7 est certes confortable, mais sa position de conduite trop droite peu s’avérer fatigante à la longue. Grâce aux bonnes dimensions et à la largeur des trains roulants (composés d’une roue de 14 pouces à l’avant et d’une autre de 13 pouces à l’arrière), la tenue de route souffre difficilement la critique. A pleine vitesse, si un virage se profile, le Piaggio X7 Evo s’inscrit aisément en courbe et conserve avec la même rigueur son cap.
Bien qu’équipé d’une bulle qui tourne avec le guidon, comme cela se faisait notamment sur l’ancienne version du Yamaha X-Max, nous avons trouvé la protection plutôt bonne. Lancé à pleine vitesse, peu de remous sont à déplorer au niveau du casque ou des épaules. Les mains sont également bien préservées, compte tenu de la présence de petits déflecteurs latéraux intégrés dans le capotage du guidon. La largeur de la face avant et les parties montantes des carénages de la proue assurent également une bonne protection des jambes.

Scooter-Station essaye Piaggio X7 Evo 125ie, action virage

Pétri de qualités mais mal placé face aux taïwanais

Avec ce scooter disposant d’indéniables qualités sur le plan dynamique, les aficionados de la catégorie des scooters GT 125 devront néanmoins composer ici avec des équipements moins sophistiqués que sur leurs montures de prédilection. Le coffre est en effet moins volumineux, on y loge un intégral et un demi-jet. Il n’y a qu’un vide-poche en façade et son système de fermeture n’est pas sécurisé. Une seule béquille (centrale) équipe le Piaggio et le passager ne dispose pas de repose-pieds indépendants. Oui mais voilà, le X7 EVO 125ie est vendu 3 199 €, un tarif pour le moins placé en comparaison des prix des GT ténors du marché (hors promotion). Car finalement, un scooter tout équipé c’est bien, mais on n’a pas toujours besoin de toute la panoplie du voyageur pour traverser Paris, Lyon ou même Clermont-Ferrand !
Mais si son tarif reste placé face aux scooters GT européens ou japonais, l’offre proposée par les constructeurs taiwanais sur le segment GT devrait (encore) faire de l’ombre à cet italien du segment GT/médium. Aujourd’hui, un Kymco Dink Street Injection est vendu 3 399 € (hors promo), quant au Sym GTS 125 EVO EFI, il se négocie à 3 199 €. Voilà qui mérite réflexion.

Plus Moins
  • agilité
  • protection
  • freinage
  • consommation
  • planche de bord
  • pas de béquille latérale
  • prix face aux GT taiwanais



 
Crédits :
Mehdi Bermani-Tezkratt - Photos Christophe Le Mao et MB
 


Fiche technique

Moteur : 124 cm3, 4 temps, monocylindre, refroidi par eau, 1 ACT et 4 soupapes, alésage 57mm x course 48,6 mm, injection électronique, transmission automatique par courroie et variateur, démarreur électrique
Puissance 15 ch. (11 kW) à 9 250 tr/min, couple 1,21 daN.m à 7 500 tr/min

Partie cycle : cadre double berceau tubulaire en acier, suspension AV fourche hydraulique diam. 35 mm, déb. 90 mm, 2 amortisseurs hydrauliques AR, réglables en précharge sur 4 positions, déb. 90 mm, freins AV 1 disque 260 mm / étrier 2 pistons, AR 1 disque diamètre 240 mm / étrier 2 pistons, pneus AV 120/70 x 14 - AR 140/60 x 13

Gabarit : dimensions (L x l x h) 2 060 mm x 745 mm x NC mm, empattement 1 480 mm, hauteur de selle 790 mm, réservoir 12 litres, poids à sec (constructeur) 159 kg

Performances : vitesse maxi mesurée à 111 km/h (122 km/h au compteur), conso moy. de l’essai 3,6 l./100 km

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, avis d'utilisateurs sur cette PIAGGIO 125 X7 Evo i

Graphique note PIAGGIO 125 X7 Evo i Note générale : 0
Classement général : e /
Evolution :

Conclusion maxitest Dernier avis :

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : Piaggio X7 - Piaggio-Vespa - Scooter - 125 (B) - Scooter GT

Nouveauté scooter 3 roues 2014
Piaggio MP3 300 ABS-ASR : Le 300 refait son retard
30 juillet
Pour quelques € de plus !
Suzuki Burgman 200 ABS 2014
25 juillet
Le 3 roues universel !
Yamaha Tricity 125/MBK Tryptik 125 UBS 2014
17 juillet
 
 

Vos commentaires

 
 

Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

Pour trouver et acheter vos accessoires, pièces, équipements, occasions, moto et scooter en ligne

Pros online : notre sélection de boutiques, professionnels de la moto et du scooter sur internet

 

Nos publicités du moment
 

Top hebdo*
Piaggio MP3 300 ABS-ASR : Le 300 refait son retard
Le Piaggio MP3 300 reçoit les évolutions dont a bénéficié le MP3 500 ABS-ASR un peu plus tôt : ABS, antipatinage ASR ainsi que les améliorations concernant l’ergonomie, l’esthétique ou la partie-cycle. Le Piaggio MP3 300 ABS-ASR reste accessible aux permis B.

Suzuki Burgman 200 ABS 2014
A ceux qui gravitent du centre à la périphérie des villes, Suzuki propose le Burgman 200. Essai concluant ? Scooter-Station vous répond ici !

* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 


 

 
 
48 visiteurs connectés