Mardi 19 septembre 2017
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
essai test Rieju Cityline City Line 125 300 Connecte 2.0 Bagster Shad CLM Nexx série limitée

Tout y est !

Essai Rieju Cityline 125/300 Connecté 2.0 2015

Pour relancer la carrière des Cityline 125 et 300 cm3, Rieju propose des séries limitées moins chères et beaucoup mieux équipées. Destinée aux citadins "modernes", la version Connecté 2.0 semble parfaitement satisfaire leurs besoins de confort… et de connectivité. Vraiment pertinente cette flopée d’équipements ? Après essai, Scooter-Station vous répond !
Millésime : 2015
lundi 2 mars 2015
125 cm3   legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 0 réaction
 
Galerie photos Rieju Cityline 125/300 Connecté 2.0 2015 Galerie photos Rieju Cityline 125/300 Connecté 2.0 2015


Il y’ a presque un an maintenant, Scooter-Station était invité dans le fief de Rieju, à Figueras, afin de tester une nouveauté majeure du constructeur catalan : Le Cityline. Premier scooter GT de la marque espagnole (spécialiste de la moto de petite cylindrée), ses ventes sont restées insignifiantes en France, c’est le moins que l’on puisse dire ! En effet, 125 et 300 cm3 confondus, moins d’une vingtaine de ces scooters ont été immatriculés dans l’Hexagone sur la deuxième partie de l’année 2014. C’est bien maigre !
Comme nous le relevions lors de nos essais, les Cityline rendent pourtant bien des services à ceux qui circulent en ville. Toutefois sur le plan dynamique ils ne sont pas exempts de quelques reproches. Mais surtout, leur prix initial ne joue vraiment pas en leur faveur. Songez en effet que, jusqu’alors Rieju réclamait 3 899 € pour le Cityline 125 : exactement le tarif d’un Honda S-Wing 125 équipé de l’ABS. Et 4 699 € pour le modèle 300 cm3, un tarif supérieur à celui de concurrents reconnus, Sym GTS 300 EFI (4 599€) et Kymco Dink Street 300 (4 399 €) en tête.
Pour rectifier le tir cette année, outre le fait d’abaisser sont tarif de 300 €, Rieju revoit également sa dotation d’équipements de série avec cette nouvelle version Connecté 2.0, embarquant pas moins de 700 € d’accessoires non-facturés. Après essai, voici ce que nous en pensons.

Scooter-Station essaye les Rieju City Line 125 et 300 Connecté 2.0 2015

De quoi passer l’hiver au chaud !

A Paris cette fois, nous retrouvons ces fameux GT à la sauce catalane. Le temps est bien moins clément qu’en Espagne lors de notre premier test en avril dernier, pluie et froid étant en effet bien installés sur l’Ile de France. Pour autant, ceci n’est pas grave, bien au contraire, puisque notre connecté 2.0 d’essai est équipé d’un tablier de protection et de manchons. Ces derniers accessoires, nous les connaissons très bien ! Signés Bagster, ils sont en effet très répandus et reconnus pour leur qualité de fabrication, mais surtout leur efficacité pour préserver les mains du froid. Avec des gants, les parties souples placées à l’intérieur permettent d’assurer une bonne manipulation des commandes des commodos, mais il faut tout de même un certain temps pour se faire à leur toucher spécifique.
Le tablier de protection pilote siglé Rieju est moins réjouissant. Certes fixé au plancher - et non sur les montants de la face avant, comme peuvent l’être les principales références du marché - il est facile à installer. Toutefois, même maintenu par une barre métallique parcourant le tunnel central, la proximité avec les pieds est trop prononcée pour assurer une sortie aisée de la jambe à chaque arrêt. De plus, cet accessoire est en proie au vent latéral, la qualité perçue de la fixation scratch (placée au bout d’un tissu élastique) est discutable, comme son étanchéité passée la demi-heure sous la pluie. Au moins par temps sec, ce tablier tient chaud !

Scooter-Station essaye les Rieju City Line 125 et 300 Connecté 2.0 2015

Des équipements testés par Scooter-Station

Via une serrure placée sur le côté (et non au Neiman), l’ouverture de la selle donne accès au coffre dans lequel nous découvrons les deux casques Nexx Switx SX.10, livrés de série avec tous les Rieju City Line Connecté 2.0. Ils demeurent assez confortables à porter et proposent un système de ventilation pour le moins original. La façon dont ils sont rangés est spécifique. Il faut en effet suivre les indications du dessin collé sous la selle pour pouvoir les installer convenablement dans l’espace restreint, qui du coup ne peut rien accueillir d’autre. Heureusement, le top case Shad de 33 litres offert permet d’optimiser la capacité d’emport. Via Bluetooth, ces jets sont connectés grâce à leur Intercom SX.Com. C’est un système simple à gérer, par l’intermédiaire de deux boutons placés au niveau du micro. Et grâce au support smartphone placé au guidon - malheureusement factice sur notre modèle de test - on peut installer son portable face à soit, pour suivre les indications du GPS par exemple, tout en le rechargeant grâce à la prise USB (fixée à la prise 12V) placée à la droite de la boite à gants. Pas mal.
Un dernier accessoire vient compléter l’offre Connecté 2.0 : L’antivol cobra CLM. Très répandu dans les pays d’Europe du Sud, ce type d’antivol permet de sécuriser la direction du scooter en reliant l’embout du guidon à la base de la selle…comme un blocage de direction au Neiman peut finalement le faire !

Scooter-Station essaye les Rieju City Line 125 et 300 Connecté 2.0 2015

Modèles de compromis

En dynamique maintenant, nous retrouvons aujourd’hui ce qui nous avait séduits lors de notre premier roulage. Grâce à leur poids léger et leur gabarit contenu, les Rieju CityLine sont faciles d’accès et plutôt maniables. Ils sont également convenablement motorisés, en particulier notre modèle 300 cm3 d’essai assez vigoureux au démarrage et disposant d’une bonne allonge. Nous apprécions aussi le mordant et le feeling des disques avant et arrière. Leur monte pneumatique (Michelin City Grip) est également un point fort pour retrouver de la sérénité sur chaussée mouillée.
En revanche si, en ville, le phénomène est encore acceptable (en visant entre les déformations de la chaussée), sur les axes rapides nous ne sommes toujours pas convaincus par la suspension des GT espagnols. En effet, que ce soit sur les petites ou les grosses déformations, leur mauvaise capacité d’absorption grève le confort, comme la tenue de route. On le voit bien sur notre modèle d’essai à monocylindre 300 cm3, pointant à 131 km/h au GPS : à vitesse élevée, la stabilité des Rieju Cityline prête le flanc à la critique.

Scooter-Station essaye les Rieju City Line 125 et 300 Connecté 2.0 2015

Bilan : Enfin intéressants !

Gavés d’équipement, les Rieju Cityline Connecté 2.0 se négocient aujourd’hui contre la somme de 3 599 € pour le 125 et 4 399 € pour le 300. Tarifs abaissés de 300 € et panoplie d’équipements pour la plupart intéressants (mais pas tous !) font finalement de ces Connecté 2.0 des modèles plus pertinents que ceux qui nous avaient été présentés l’an dernier. Voilà de quoi mieux accepter les quelques défauts dynamiques de ces scooters espagnols, dont la quantité dans cette livrée est limitée à 150 exemplaires. Ne trainez pas !

Plus Moins
  • pack accessoires complet
  • prix
  • maniabilité
  • prise en mains
  • imprécision
  • suspensions
  • tablier

 
Crédits :
Mehdi Bermani-Tezkratt - Photos MBT
 


Fiche technique

Moteur : monocylindre, 4 temps, 125 cm3, alésage 57 mm x course 48,6 mm, (300 : 278 cm3, alésage 75 mm x course 63 mm ), refroidi par eau, 1 ACT et 4 soup./cyl., injection électronique, transmission automatique à variateur, démarreur électrique
Puissance 125 : 15 ch. à NC tr/min, couple NC ; Puissance 300 : 22 ch. à NC tr/min ; couple NC

Partie cycle : cadre tubulaire en acier, fourche télescopique diam. 36 mm, 2 amortisseurs AR réglables en précharge sur 5 positions, frein AV disque wave diam. 260 mm / étrier 2 pistons - AR disque diam. 240 mm, pneus AV 120/70 x 14 - AR 140/60 x 14

Gabarit : dimension (L x l x h) 1 980 mm x 790 mm x 1 365, empattement 1 410 mm, hauteur de selle 800 mm, réservoir 10 litres, poids à sec 170 kg (constructeur)

Performances : vitesse maxi 125 : 118 km/h compteur, vitesse maxi 300 mesurée à 131 km/h, conso moy. de l’essai NM

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, avis d'utilisateurs sur cette RIEJU City Line 125

Graphique note RIEJU City Line 125 Note générale : 0
Classement général : e /
Evolution :

Conclusion maxitest Dernier avis :

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : Bagster - Nexx - Rieju - Scooter + 125 (A) - Scooter - 125 (B) - Scooter GT - Série spéciale - Shad

Toujours dans le coup ?
Essai Yamaha X-MAX 400
4 août
Une alternative très crédible
Essai SYM JET14 125I
2 mai
Dolce Asiate
Essai Kymco New Like 125
27 avril
Plus qu’un outsider !
Kymco AK 550
12 avril
 
 
 
 


Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

 

 

 

Top hebdo*
Nouveau Yamaha X-MAX 125 2018
Le Forza 125 est le best seller français des scooter GT 125. Ou était ? Le nouveau X-MAX 2018 ambitionne de lui voler son trône. Voyons cela.

* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 
 
1 visiteur connecté