Dimanche 24 septembre 2017
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
Sym Allo 125 custom vintage Fiddle Vespa

Pur custom... made in Taïwan !

Essai Sym Allo 125

Chromes à foison, guidon "corne de vache", formes douces, le dernier-né de la gamme Sym exploite un look custom branché. Baptisé Allo, ce nouveau moyen de communication urbaine s’inscrit visuellement dans la tendance, mais en a-t-il les moyens ? Au bout du fil, Scooter-Station vous répond !
Millésime : 2010
mercredi 25 août 2010
125 cm3   legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 2 réactions
 
Galerie photos Sym Allo 125 Galerie photos Sym Allo 125


Chez Sym, l’offre 125 est pour le moins pléthorique. Avec pas moins de 10 modèles, le constructeur taïwanais touche tous les segments accessibles aux détenteurs du permis auto. Cependant, c’est grâce à son GTS et ses scooters premiers prix qu’il s’est taillé une solide réputation. Dans sa gamme néo-rétro, le Mio 100 (1 849 €) fait un carton, surtout auprès des femmes, quant au Fiddle 125, il est parvenu à s’imposer comme une sérieuse alternative aux Vespa LX (3 549 €), à seulement 1 599 €. Pour arpenter la ville, le style vintage fait mouche. Alors afin de mieux occuper ce terrain, Sym produit aujourd’hui le Allo. Certes, sa forme générale n’est pas inédite, car nous avons déjà pu l’observer sur plusieurs deux-roues d’origine chinoise, eux-mêmes pâles copies du feu Honda Shadow 125. Néanmoins, Sym apporte ici le sérieux qu’il manquait aux autres productions, tant sur l’architecture de l’engin que sur sa motorisation. D’ailleurs, comme pour l’ensemble de sa gamme, l’enseigne garantit son 11ème scooter 125 sur une période de 2 ans. Voilà de quoi rassurer ceux qui resteraient dubitatifs quant à la qualité de ce deux-roues bon marché.

Sym Allo face 3/4 droit

Des formes sympathiques, une fabrication moyenne

Accrocheur, le look du Allo est indéniablement son premier atout. On perçoit tout d’abord une forme générale propre aux scooters vintages des années 60. Bas de ligne, certains diraient même "low rider", tout en rondeurs, il fait dans la délicatesse et la décontraction. De face, sa sympathique bouille s’identifie grâce à l’imposant volume de son carénage et son mono-phare atypique. L’accessoire surplombe un poste de pilotage qui présage d’une conduite plutôt détendue. Trois petits compteurs chromés gèrent l’information de base et, clou du spectacle, le guidon "corne de vache" s’apprécie ici dans toute sa largeur. Pas autant que sur le Vespa Longhorn que Scooter-Station vous a déjà présenté, néanmoins l’accessoire de bonne dimension ici se fait remarquer par sa forme originale et raisonnable. La finition chromée est exemplaire (tout comme celle des poignées, leviers, rétros et commodos qui étincèlent). On remarque également la qualité du té qui le retient à la direction. En revanche, d’autres pièces nous apparaissent moins travaillées. Pour exemple, citons la texture des plastiques intérieurs qui fait un peu "cheap". Le revêtement de selle n’est pas si mal, mais on remarque quelques bourrelets disgracieux sur les points de fixation. Des fils dépassent également du carénage (au niveau du repose-pied droit) et la peinture apposée sur l’ensemble des plastiques n’est pas d’une grande qualité.

Sym Allo guidon corne de vache

Allo, un scooter à l’écoute des novices ?

De premier abord, la position de conduite se montre déroutante. La selle perchée à seulement 755 mm du sol est accessible à tous, mais la forme du guidon trouble. L’ergonomie est indiscutablement bien pensée, toutefois il apparait assez peu conventionnel de devoir "rider" en scooter à la manière d’un biker sur sa moto de fer... En scoot’, on n’a pas l’habitude d’écarter autant les bras ! Heureusement, le cintrage de ce guidon permet quand même de conserver les membres proches du buste et de les plier juste ce qu’il faut pour se sentir à son aise. Le large rayon de braquage du Allo (mesuré à 2,74 m) permet aussi de le manoeuvrer sans peine à l’arrêt. L’assise est correcte. Les pinailleurs regretteront peut-être un léger manque de moelleux ou un retour pas assez prononcé pour le pilote. En revanche, chacun s’accordera sur l’attention avec laquelle le passager est traité. Pour son confort, celui-ci dispose en effet de repose-pieds indépendants et d’une poignée de maintien bien agencée.

Sym Allo profil droit

Son terrain de jeu : la ville, exclusivement

Par une légère pression sur le bouton actionnant le démarreur électrique, la mécanique s’ébroue en toute discrétion. Et si d’aventure la batterie devait tomber en rade, pas de panique ! Le Allo dispose d’un kick de secours, l’assurance de ne jamais rester immobilisé. Sur les premiers mètres, l’engin n’est pas simple à apprivoiser. Au ras du sol et équipé de ce fameux guidon "corne de vache", il est pataud à basse vitesse. Mais fort heureusement, ce scooter dispose de la mécanique du Sym Fiddle, particulièrement énergique au démarrage. Du coup, comme le Allo est également assez léger, il ne verse pas outre mesure. Perdu au beau milieu de la circulation, on lui préfèrera quand même d’autres deux-roues plus compacts et agiles. Sa motorisation le propulse convenablement en ville car jusqu’à 80 km/h, sa tenue de route ne souffre d’aucune critique. Si pour dépanner il vous emmènera quelques fois sur les voies rapides, elles ne sont clairement pas son terrain de jeu favori. A vitesse "élevée" (nous l’avons poussé à sa vitesse maximale, 91 km/h au chrono), sa stabilité n’est pas la meilleure et sa direction se montre trop vive pour inspirer totale confiance. En revanche à vitesse modérée et sur l’angle, nous l’avons trouvé stable. Attention tout de même au virage à gauche. La garde au sol y est très limitée du fait d’une béquille latérale placée trop en bas.

Sym Allo profil gauche

L’assurance d’être vu

Au guidon de ce scooter remarqué, il faut donc se cantonner aux voies qui desservent le coeur de la cité. Là, sa partie-cycle est bien dimensionnée. Les petites jantes de 12’ pouces, empruntées au Fiddle, assurent une stabilité correcte, et grâce au disque de 190 mm à l’avant, vous stopperez net devant les endroits à la mode. Les suspensions sont également bien adaptées aux revêtements urbains. La fourche, elle aussi observée sur le Fiddle, encaisse les aspérités du bitume et son homologue arrière fait preuve de beaucoup de souplesse. Abusez de ses qualités en ville, de sa faible consommation d’essence également (mesurée à 3,6 l/100 km), mais ne vous laissez pas entrainer dans une frénésie de shopping ! Le Allo dispose d’un large plancher plat et d’un accroche-sac pour vos cabas, mais son coffre se révèle bien étriqué. Un demi-jet n’y rentre même pas. Ce n’est donc pas le plus pratique de la gamme taïwanaise, mais après tout est-ce vraiment ce qu’on lui demande ? Pour frimer comme il se doit et ne pas se retrouver "sur le carreau" à cause d’un engin à la technique incertaine, ce Sym fera amplement l’affaire. Et comme ce nouveau venu s’affiche à seulement 1 799 € avec garantie de 2 ans, on promet à l’Allo le même avenir que ses aînés. Entendu !

Plus Moins
  • look
  • prix
  • sobriété et fiabilité mécanique
  • faible hauteur de selle
  • mini coffre
  • tambour arrière peu efficace
  • béquille latérale à retour automatique


 
Crédits :
Mehdi Bermani - Photos Christophe Le Mao et MB
 


Fiche technique

Moteur : 124,6 cm3, 4 temps, monocylindre, alésage 52,4 mm x course 57,8 mm, refroidi par air, simple ACT et 2 soupapes, alimentation par carburateur, transmission par courroie et variateur, démarrage électrique ou kick
Puissance 8,8 ch. (6,5 kW) à 7 500 tr/min, couple 0,86 daN.m à 7 000 tr/min

Partie cycle : cadre tubulaire en acier, fourche hydraulique, mono-amortisseur AR non réglable, freins AV 1 disque diam. 190 mm / étrier double piston - AR tambour diam. 110 mm, pneus AV 110/70 x 12 - AR 120/70 x 12

Gabarit : (L x l x h) 1 940 x 870 x 1 140 mm, hauteur de selle 755 mm, réservoir 5,2 litres, poids mesuré tous pleins faits 111,8 kg

Performances : vitesse maxi mesurée à 91 km/h (105 km/h au compteur), conso moyenne de l’essai 3,6 l/100 km

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, 1 avis d'utilisateurs sur cette SYM 125 Allo

Graphique note SYM 125 Allo Note générale : 7.08
Classement général : 0e / 296
Evolution : 0

  • Votre essai 6.08
  • Entretien/budget 6
  • Vous 10
  • Pratique 6.33
  • Long terme 7
Conclusion maxitest Dernier avis :
Un bon 125 et à un prix abordable. Et quel look !!!

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : Scooter - 125 (B) - Scooter selle basse - Scooter urbain - Sym

Toujours dans le coup ?
Essai Yamaha X-MAX 400
4 août
Une alternative très crédible
Essai SYM JET14 125I
2 mai
Dolce Asiate
Essai Kymco New Like 125
27 avril
Evolution du best seller à l’essai !
Honda Forza 2017
22 mars
Mélange pertinent !
Essai Piaggio Medley 125
20 mars
 
 

Vos commentaires


    • Sym Allo 125
      7 septembre 2010
      pas de quoi être offusqué : quand tu vois que les scoots chinois copient la technologie moteur des HONDA (avec quelques mésaventures ...)franchement le CELLO a l’air d’être bien réussi (copié). n’empêche que je n’ai pas trouvé de forum digne de ce nom sur l’utilisation quotidenne du SYM CELLO 125 et de l’APRILIA MOJITO 50. Si t’as des infos ..

 
 


Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

 

 

 

Top hebdo*
* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 
 
1 visiteur connecté