Mardi 17 octobre 2017
RSS
Newsletter Recevez la newsletter :
yamaha xmax x-max 125 max

Succès annoncé

Essai Yamaha 125 X-Max

Mots-clefs de l'article : Scooter - 125 (B) - Scooter urbain - Yamaha - Yamaha X-Max
Grosse nouveauté 2006, le 125 X-Max est utilitaire et sportif à la fois, avec une mécanique particulièrement brillante. Malgré un prix plutôt salé, ce scooter s’annonce d’ores et déjà comme un concurrent redoutable pour les vedettes de la catégorie, X8, X9 et Satelis en tête.
Millésime : > 2006
lundi 20 février 2006
125 cm3   legende
 
Commentaires Enregistrer au format PDF   impression  réagir à l'article 23 réactions
 
Galerie photos Yamaha 125 X-Max Galerie photos Yamaha 125 X-Max


A lire aussi : Comparatif Burgman 2007, X8, X-Max et Satelis

Après le 500 T-Max, le maxi-scooter le plus populaire en Europe, et le récent 250 X-Max déjà vendu à plus de 4 500 exemplaires en Italie, voici arriver le 125 X-Max... au prix de 3 990 euros ! Destiné en particulier aux marchés français et aux pays où existe l’équivalence du permis auto/moto 125 cm3 (particulièrement l’Espagne, un marché qui a connu une progression supérieure à 300% depuis octobre 2004 !), le petit Yamaha de la série "Max" s’avère en réalité une copie conforme du 250 X-Max. Il lui emprunte en effet sa partie cycle, son habillage et la totalité de son équipement. Sur le papier donc, bien des choses paraissent surdimensionnées pour la catégorie, de sa fourche de 36 mm au disque de frein avant (emprunté lui au Majesty 400), en passant par ses gros pneus ou son poids à vide. Dans la réalité, même si son apparence rappelle celle d’un scooter de cylindrée supérieure, le 125 X-Max n’intimide guère et affiche même une certaine homogénéité dans ses lignes et ses dimensions.

Doté d’un équipement sans fioritures mais sans aucun manquement, ce Yamaha dispose entre autres d’un coffre de 47 litres capable de recevoir deux casques intégraux, d’un confortable rangement dans le tablier avant et surtout d’une selle large et accueillante, y compris pour le passager. Celui-ci dispose aussi de larges poignées de maintien et de repose-pieds repliables parfaitement situés (sauf pour les personnes de grande taille). La finition de l’ensemble se révèle correcte, même si l’ajustage de certains plastiques laisse à désirer. Le freinage quant à lui donne dans le conventionnel, avec deux disques et des étriers double piston, alors que le vrai centre d’intérêt de ce 125 X-Max se concentre surtout dans son moteur. Né pour satisfaire la norme européenne euro3 applicable depuis janvier 2006, il possède la particularité d’être moderne et rationnel à la fois. Moderne parce qu’il fait massivement appel à l’électronique (pour la gestion de l’alimentation par exemple, voir page suivante) ; rationnel par son architecture longue course (course du piston supérieure à son diamètre). Un choix qui ravira les utilisateurs de deux-roues urbains, pour la bonne raison que ce type de moteur délivre en théorie plus de couple et de puissance à bas régime (de la même façon que les Harley-Davidson par exemple, toutes proportions gardées ;-). Or, en ville, où l’on a sans cesse besoin de démarrer, rouler au pas, accélérer, dépasser, etc., disposer d’un moteur capable de "pousser" immédiatement dès que l’on tourne la poignée d’accélérateur devient un réel avantage.

Yamaha X-Max 125 : L'essai complet

Quel moteur !

La position de conduite du X-Max se rapproche plus de celle d’une moto que de celle d’un scooter conventionnel. Ceci s’explique surtout par la volonté des ingénieurs Yamaha de placer le plus de poids possible vers l’avant. On se retrouve donc avec le buste bien droit et les bras presque en appui sur le guidon, ce qui se montre parfait pour bien sentir le train avant. Mais si la position des jambes est bonne pour une personne de taille moyenne, elle risque fort de se montrer plus pénible à la longue pour les plus grands (à vérifier). La largeur de la selle en revanche empêchera les personnes de petite taille de bien poser les pieds à plat au sol. Mais le X-Max se montre par la suite bien équilibré... pour les personnes qui ont déjà une expérience de la conduite d’un scooter ou d’une moto ! Les autres devront en effet composer avec son gabarit confortable. Mais ils lui pardonneront par la suite grâce à son excellente agilité. Que ce soit au milieu des voitures, dans les ronds-points ou dans les changements de direction, l’engin offre un comportement évident avec une précision de guidage épatante. Son freinage en revanche n’est pas exempt de critiques. Si la capacité du système à arrêter le scooter n’est pas en cause, sa façon de fonctionner n’est pas vraiment rassurante. Trop agressif, le frein arrière se montre même un peu brutal et son homologue avant n’offre pas une grande impression d’efficacité. Pour vraiment arrêter la machine, il faut en effet tirer assez fort. Moralité, il est difficile de doser l’ensemble, particulièrement sur sol mouillé ! Il aurait été judicieux à notre avis, vu le poids de la machine et ses performances, de disposer d’un freinage couplé et pourquoi pas, d’un ABS, comme sur certains de ses concurrents...
Une nouvelle fois à l’avant-poste, le moteur quant à lui fait preuve d’une incroyable souplesse d’utilisation. Il ne vibre pas et fonctionne très silencieusement, même à hauts régimes. Les progrès accomplis sur l’alimentation et la transmission sont remarquables. Certes, au démarrage au feu vert par exemple X-Max ne " pousse pas très fort" et concède même du terrain aux petits scooters 125 plus légers. C’est surtut quelques mètres plus loin que la mécanique Yamaha montre tout son potentiel. Montant en régime de façon très linéaire, la facilité avec laquelle ce moteur atteint sa vitesse maxi est impressionnante. Voilà qui fait toute la différence lorsqu’il s’agit de propulser cette masse d’environ 170 kg avec les pleins plus deux personnes. Ainsi, si l’on se trouve derrière un camion qui roule à 90 km/h, le X Max dispose encore d’une réserve suffisante pour effectuer le dépassement en toute sécurité. Alors que bon nombre de scooters de la catégorie n’ont déjà "plus rien dans le ventre" à ce moment ! Sur l’autoroute, à deux, le compteur de vitesse atteint sans problèmes les 130 km/h compteur, les 110 km/h réels annoncés par le constructeur semblent donc bien au rendez-vous. Pour cette raison, le moteur du X-Max se place sans aucun doute possible comme la nouvelle référence du marché.

Yamaha X-Max 125 : L'essai complet

Stabilité exemplaire

Voilà donc une évidence, rouler en duo avec le X-Max est non seulement possible mais fortement recommandé ! La selle large et bien dessinée offre en prime une petite bosse au milieu pour empêcher le passager de glisser sur l’avant lors d’un freinage. Ce serait vraiment parfait si les suspensions ne se révélaient pas aussi fermes en tout début de leur course. Ce n’est pas la qualité des suspensions qui est en cause (à haute vitesse par exemple, le X Max affiche une tenue de cap parfaite) mais leur capacité à absorber les petits chocs. Résultat, les pavés urbains ou les petits vibreurs qui précèdent un stop sont un vrai calvaire pour les reins de l’équipage. Il s’agit d’un problème déjà connu sur le Majesty 400 qui sera aussi à revoir sur le X-Max !
En contre partie, celui-ci affiche une tenue de route en courbe toujours sécurisante, même à "haute" vitesse. Il le doit à la rigidité du châssis, la répartition des masses, les grandes roues et ses suspensions capables d’encaisser la charge, avec au final une stabilité presque exemplaire pour un scooter de cette cylindrée. À signaler toutefois que l’avant a tendance à s’alléger un peu à haute vitesse et que la direction est sensible aux ornières et autres rainures de l’asphalte. Mais rassurez vous, dans un cas comme dans l’autre, la machine garde toujours sa trajectoire. Coté protection en contrepartie, c’est moins bien. Si le haut du corps et même de la tête (conducteur 1,72 m) sont correctement protégés, de nombreuses turbulences se créent autour des genoux. Il faudra sortir le tablier en hiver... Bref, avec sa solide capacité de charge et de roulage en duo, et surtout un moteur vaillant, ce nouveau X Max s’affiche déjà comme la relève attendue du vieillissant Majesty et surtout un très solide challenger pour les incontournables Piaggio X8 Premium et X9. De quoi permettre à Yamaha de s’accrocher dans le haut du top ten des meilleures ventes 2006, malgré un tarif tout de même costaud (3 990 €).

Par Francesco Scuderi

Plus Moins
  • moteur
  • duo
  • comportement
  • coffre
  • prix
  • fermeté
  • freinage
  • profondeur tablier

Assurez ce Yamaha X Max 125

Yamaha X-Max 125 : A retenir

Un moteur aux caractéristiques inédites

Yamaha X-Max 125 : L'essai complet Sa partie cycle, son habillage et son équipement sont à tout point de vue identiques à ceux du 250 X-Max (modèle conçu en priorité pour marché italien où cette cylindrée est en progression constante). Mais ce 125 est en revanche animé par un tout nouveau moteur aux caractéristiques intéressantes :

- Architecture longue course (alésage 52 mm x course 58,6 mm)

- Monocylindre quatre temps avec arbre à came en tête, 4 soupapes et refroidissement liquide

- Puissance annoncée de 14,1 ch à 8 750 tr/min, couple 1,13 daN.m à 6 500 tr/min

- homologué euro 3

- Alimentation par injection électronique, avec papillon de 28 mm et injecteur (six trous) situé dans le conduit à proximité des deux soupapes d’admission

- L’alimentation et le contrôle des émissions sont confiés à des senseurs qui relèvent la température et la pression de l’air aspirée, la position de l’arbre à cames et le taux de CO2 dans la tubulure d’échappement (l’accélérateur est associé au système pour gérer le régime de ralenti)

- Deux catalyseurs en Honeycomb (structure en nid d’abeilles)

- Complètement conçu au Japon, il est assemblé chez Minarelli en Italie

Yamaha X-Max 125 : L'essai complet

Partie cycle rigoureuse

Yamaha X-Max 125 : L'essai complet Le poids à vide du X-Max annoncé par le constructeur est de 153 kg contre 164 kg pour le 250cm3. Le châssis est composé d’un double berceau en tubes d’acier, en apparence très rigide et capable d’encaisser sans problème la puissance du moteur 125 cm3. On retrouve aussi, coté suspensions, une classique fourche télescopique à l’avant et un double combiné à l’arrière, avec ressorts réglables en précharge. Les jantes en alliage ont un diamètre de 15 pouces à l’avant et de 14 à l’arrière, gages de stabilité. Quant aux pneus, ils sont de type tubeless avec des dimensions de 120/70-15 et 140/14-14. Avec ses 1545 mm, l’empattement (distance entre les deux axes de roues) est assez important et la longueur totale du véhicule atteint 2210 mm ! Coté freinage enfin, on retrouve un disque de 267 mm à l’avant et un autre de 240 mm à l’arrière. Tous deux sont pincés par des étriers à double piston et le système n’est malheureusement pas couplé et ni pourvu d’un ABS. À noter enfin, une autre caractéristique très intéressante pour la catégorie : le X-Max est autorisé à rouler avec un poids total en charge de 355 kg ! Cela a été possible en partie grâce au positionnement en avant du réservoir d’essence et de la batterie.

Equipement simple mais complet

Yamaha X-Max 125 : L'essai complet À ce niveau, ce n’est pas le luxe d’un vrai scooter GT haut de gamme, mais on trouve pratiquement tout le nécessaire pour un usage quotidien. Le coffre de 47 litres peut, grâce à un moulage rationnel des plastiques de selle et du coffre, recevoir deux casques intégraux (à condition toutefois de ne pas disposer d’un casque avec déflecteurs et autres bouches d’aération proéminentes). Pas de prise de courant en revanche ni de télécommande pour l’ouverture de selle. Cette dernière s’ouvre depuis le contact, en tournant la clé vers la gauche (mais sur notre scooter d’essai le dispositif était très dur à actionner). Derrière la tablier avant, on trouve un petit coffre qui ferme avec la clé de contact. Le tableau de bord est très complet avec les classiques compteurs et témoins. Il offre aussi des informations d’agrément et de contrôle, comme l’heure, la température extérieure, celle du moteur (eau) ou encore le niveau d’essence dans une fenêtre digitale.

Yamaha X-Max 125 : L'essai complet

Il accueille en outre un judicieux système anti-démarrage avec clé codée. Le pare-brise est fixe et pas assez haut alors qu’au niveau des mains, on trouve des protections qui viennent prolonger la forme des clignotants intégrés. Le garde-boue avant est assez enveloppant et le X-Max possède deux petits déflecteurs dans le carénage pour protéger la carrosserie en cas d’accrochage avec un pare-chocs de voiture. Comme d’autres scooters, le Piaggio X8 par exemple, le Yamaha possède un crochet d’arrimage pour un antivol. Les deux béquilles sont stables et très bien conçues. Pour le duo enfin, le passager dispose de deux solides et volumineuses poignées de maintien.

Coloris : Noir Midnight, Bleu Pacific, Gris Tech
Prix : 3 990 €, disponible en concession, garantie deux ans, pièces et main-d’oeuvre

Accessoires :


- Pare-brise sportif fumé

- Pare-brise haut tourisme

- Protections latérales

- Porte-bagages

- Top case aux couleurs de la carrosserie

Yamaha 125 X-Max

En résumé

Aspect esthétique : le X-Max opte pour un look tout en finesse. La bulle, discrète et rectangulaire, apporte au X-Max une dernière touche qui ne gâche en rien cette étroitesse.

A son bord : La selle n’est, une fois encore pas aussi moelleuse que celle du Piaggio 125 X8, mais elle reste confortable même pour les virées au long cours. Les rétroviseurs tendent à se brouiller dès que l’on roule, et rendent la vision plus inconfortable, notamment de nuit.
Le tableau de bord est plaisant, à la fois bien conçu et complet. En plus des 3 cadrans principaux, un petit afficheur analogique apporte les totalisateurs partiels, l’heure, la température extérieure. Les cadrans affichent la température moteur, la jauge à essence et la vitesse. Un point à améliorer : les témoins de clignotants sont trop discrets pour être réellement efficaces.

Coté rangement : Un petit vide-poche fermé à clé se trouve au niveau du tablier. Le coffre propose une capacité de rangement honorable, surtout au vu du gabarit du véhicule. Preuve qu’il ne faut pas se fier aux apparences. On regrettera l’aspect peu pratique d’ouverture du coffre, uniquement possible via le neiman ; il faut d’ailleurs oser forcer un peu sans craindre de casser la clé pour débloquer la selle !

En action : A étudier sa ligne générale, on devine que le X-Max souhaite se distinguer de ses concurrents pour jouer sur un terrain plus "actif", moins conventionnel. Sa ligne fine et épurée traduit une réelle envie de se montrer plus joueur, voire plus sportif. Le pilote n’a pas le choix de la position. La forme du carénage ne permet pas d’étendre confortablement ses jambes en mode "cruising". Les pieds seront à plat, voire repliés, un point c’est tout. Lorsqu’on s’attarde sur le comportement moteur, on apprécie, au démarrage, la bonne volonté évidente : progressif sur les premiers mètres, le moteur "s’emballe" pour offrir une accélération franche, qui devient régulière jusqu’à ce qu’on atteigne la vitesse de croisière. Sympathique pour se dépêtrer de la circulation en utilisation urbaine ; on regrettera juste que cette sensation disparaisse lorsqu’on roule en duo. Grâce à son gabarit raisonnable, le X-Max se conduit aisément en ville, et se faufile plus facilement que ses compagnons grâce à un carénage moins large. En mode extra-urbain, le X-Max s’en sort bien, et peut revendiquer ses velléités "sportives". Peu sujet aux remous à vitesse élevée, il semble bien ancré au sol, et jouit d’un freinage efficace. Malgré la fermeté de l’ensemble, il n’est pas désagréable à piloter, même sur grands trajets.

 
 


Fiche technique

Moteur : monocylindre, 4 temps, 124,7 cm3, refroidi par eau, 1 ACT et 4 soup./cyl., injection électronique diam. 28 mm, transmission par variateur et courroie, démarrage électrique
Puissance 14 ch. (10,4 kW) à 8 750 tr/min, couple 1,3 daN.m à 6 500 tr/min

Partie cycle : cadre double berceau en tubes d’acier, freins AV 1 disque diam. 267 mm / étrier 2 pistons - AR disque diam. 240 mm / étrier 2 pistons, jantes AV 15 pouces / AR 14 pouces, fourche télescopique, 2 amortisseurs AR

Gabarit : empattement 1545 mm, hauteur de selle 785 mm, réservoir 12,5 litres, poids 153 kg à sec

Performances : vitesse maxi 110 km/h, conso moy. 4,2 l./100 km, autonomie moy. 298 km

 

Partageons nos expériences !

En ce moment, 103 avis d'utilisateurs sur cette YAMAHA X-Max 125

Graphique note YAMAHA X-Max 125 Note générale : 8.58
Classement général : 46e / 297
Evolution : -1

  • Votre essai 8.58
  • Entretien/budget 8.13
  • Vous 9.52
  • Pratique 8.14
  • Long terme 8.52
Conclusion maxitest Dernier avis :
J'avais un MBK Skyliner avant et j'ai l'impression d'être passé d'une Twingo à une Bentley (et pourtant le Skyliner était déjà un excellent scooter). La tenue de route, avec les "grandes" roues, est remarquable, le moteur est puissant et onctueux, le confort - il faut dire que j'ai pris la selle confort - royal.

 
 

 
 

Articles relatifs

Nos derniers articles relatifs à : Scooter - 125 (B) - Scooter urbain - Yamaha - Yamaha X-Max

La référence de retour ?
Essai Yamaha X-MAX 125 2018
11 octobre
Un atout pour la ville !
Essai Peugeot Belville 125
29 septembre
Le Honda Forza 125 menacé ?
Nouveau Yamaha X-MAX 125 2018
12 septembre
Toujours dans le coup ?
Essai Yamaha X-MAX 400
4 août
 
 

Vos commentaires

  • Yamaha 125 X-Max
    11 mars 2008, par raoul
    toujours et encore des probelemes de fiabilité. je suis un gros rouleur (10.000km en 9 mois) j’ai eu apres 1500 km un pb de bruit bizarre a l’arriere, jamais resolu, maintenant arrivé à 9000km j’ai eu le voyant pb moteur qui s’est allumé. 1 seul concessionnaire pouvait me recevoir (patrick Pons avenue de la grande armée). C’était un probleme de capteur de vitesse (deux jours immobilisés sans vehicule de pret) et 150 km apres etre sorti de l’atelier ca broute. D’apres les remonté des clients (voir internet) cela peut provenir de l’embrayage(pb que j’avais deja fait remonté a mon cons mais aucune action preventive de sa part), des catalyseurs de pot qui se bouche ou de la gestion electronique qui bugg ! Reponse de Yamaha france. Tant que ca ne casse pas.. roulez !!! j’espere que ca ne petera sur l’autoroute et que cela ne deviendra dangeureux pour moi dans ces conditions. Merci YAMAHA... 400 euros vous avez dit ?? c’est ca ? Donc apres 10.000km je peux vous dire que j’avais moins de probleme avec Aprilia qui pourtant n’a pas une image de marque a la hauteur de yamaha. Moralité.. achetez pas cher et trouvez un tres bon concessionnaire car aucune marque ne developpe de SAV a la hauteur. Achetez honda ou achetez Chinois au moins eux ne vous mente pas. Et apres calcul du cout complet on s’en sort pour moins cher.

    • Yamaha 125 X-Max
      28 mai 2008, par michael
      J’ai acheté un X Max 125 il y a trois mois et je dois dire que je suis très déçu. Après 2000 km j’ai déjà eu des problèmes au moteur. Le freinage, il est pas top du tout. Et, franchement, avec 4000€ j’aurais pu prendre beaucoup mieux (S-wing 125 de Honda, par exemple).
      • Yamaha 125 X-Max
        6 mai 2010, par david

        j’a i aussi acheté en occas un modele black , il ya 6 mois , je reconnais les soucis que vous tous avez (bruit etrange à l’arrière : embrayage) , mais moi c’est pire en voulant changer mon filtre à huile , en dévissant le capot du filtre , la vis s’est brisé en deux : la tete de vis dans ma main et le filetage (tige) restais dans le trou !! ;(( es ce que qq1 saurait si il existe une solution ?

        merci d’avance david

        • Yamaha 125 X-Max
          18 mai 2010
          bonjour, pour le problème de vis cassée avec un morceau de la tige dans le trou,il existe des petits outils pour ça, sinon ily a la méthode (si la vis n’était pas trop sérrée) de faire avec un foret à gauche et de dévisser ainsi tout doucement mais pas évident du tout. Bon courage
    • Yamaha 125 X-Max
      22 juin 2008, par momozebio
      Il est vrai que j’ai aussi eu quelques problemes de broutage, mais mon concessionaire Nord Moto Serviceà Tourcoing m’a changé gratos l’embrayage, et c’est reparti comme avant, je roule aussi beaucoup puisque j’ai fait 8500 km en 8 mois. Acheter chinois ou Honda j’en ai fait l’expereience avec un quad qui est resté 7mois sans rouler. Par contre je suis d’accord avec le fait de trouver avanr tout un bon concessionaire. Morgan
      • Yamaha 125 X-Max
        11 juillet 2008
        SALUT j’ai depuis 2 ans (10000km)un xmax et pas de probleme....super content de cette machine !!maniabilité confort vitesse le top....
    • Yamaha 125 X-Max
      13 juillet 2008, par cédric

      bonjour. J’ai mon X-Max depuis un peu plus de 2 ans et pour le moment je n’ai encore jamais eu de problème et j’en suis très content. (presque 8000Km de fait ; uniquement urbain)

      Seul soucis est une clée cassée à force de la tourner à gauche et à droite pour l’ouverture du coffre qui est loin d’etre bien pensée...

      Pour le reste, rien à redire.
      - Confort ; assise, coffre, autonomie ; très bon.

      - Tenue de route ; motorisation très bonne (accélération, vitesse de pointe).

      - Freinage très bon une fois qu’on connait bien sa machine (les bons dosages) mais un freinage couplé aurait été d’un plus grand confort.

      • Yamaha 125 X-Max
        23 juillet 2008, par NikoZozo

        Bonjour à tous,

        Je l’ai depuis deux mois, modèle black, et c’est un vrai bonheur !!! que dire de son look magnifique !!! sa ligne sportive == le TOP. Ce 2 roues impose le respect dans le domaine des 125cms3 pour ma part en tout cas. J’adore ce look qui se rapproche vraiment d’une moto, un avant et arrière très réussie, qui ne donne pas l’impression de plastique comme sur les autres modèle avec en plus un très bon point niveau stockage (pas besoin de casser la ligne d’une moto ou d’un scooter en rajoutant un coffre).

        Voila donc pour ma part que du bon !!! BRAVO A YAMAHA qui mérite largement ce SUCCÈS. Je ne regrette absolument pas mon achat.

      • Yamaha 125 X-Max
        22 août 2008, par pv44

        Bonjour, 11000 km depuis juillet 2006 en ville et périphérie exclusivement. Excellent scooter sauf sous la pluie, une vraie savonnette, notamment dans les rond-points, tandis que par temps sec c’est un vrai régal. Le fait de tourner la clé pour ouvrir le coffre de la selle n’est pas une bonne solution car j’ai aussi tordu ma clé et c’est pas cool.

        Avez-vous aussi des problèmes de tenue de route par temps humide (pneu Michelin) ou n’est-ce pas un réglage des suspensions arrières ?

        pv44(arobase)free.fr

        • Yamaha 125 X-Max
          13 décembre 2008, par legnotte

          Salut

          Je me permets de te répondre car viens d’acheter un xmax et le terme de savonnette en temps de pluie reflète la réalité , c même carrément flipant dans les ronds points avec des pavés . Est ce que c’est juste la direction qui donne cette impression mais j’ai vraiement cru à 2 ou 3 reprises que j’étais bon pour une glissade et en plein PARIS......

          As tu pu résoudre ce problème ( pneus , réglages suspensions ...) merci par avance de ta réponse

          lagnotte@free.fr

          • Yamaha 125 X-Max
            21 février 2009
            salut pour la pluie dans les ronds point, c’est surtout le fait que les gens qui roule au gasoil, devraient pas faire le plein à ra bord car cela ce déverse et voilà la chute
    • Yamaha 125 X-Max
      9 décembre 2008, par pm 1255
      En réalité, je n’ai pas un Xmax, mais un sky cruiser. Je l’ai acheté en septembre 2007, et il a aujourd’hui 25000 km. Je ne me sers que de mon scooter, aussi bien pour mon boulot que de pour mes loisirs. Explication, j’habite entre aix et Salon de Provence, donc, pas trop de trajets urbains, et peu de jours de pluie. Les plus de la machine : Une tenue de route ahurrissante, une faécilité à prendre de l’angle incroyable,une allonge étonnante ( en avoir encore sous la main droite à 90 est rare sur un 125),une protection au dessus de la moyenne, une selle parfaite,un freinage franc et facile à doser, une capacité d’emport rare, une consommation basse (2,75 l en cruising peinard, 3,2 l en mix petit trajets urbains/petites routes), une fiabilité remarquable (petit problème de vario, et de commodo de clignotant pris en garantie... Ses moins : un entretien onéreux (révisions, changement de courroie, plaquettes...° qui représente, au rythme auquel je roule, 40€ par mois,un confort de suspension trop ferme (par rapport au satellis par exemple), une mollesse au démarrage ( évitez cependant les kits embrayage qui défibialisent l’engin), une maniabilité à bas régime moyenne (gros poids sur le train avant), une jauge à essence stressante. Bilan plus que positif à aujourd’hui. Je passe en ce moment mon permis gros cube ; au début, c’était pour avoir accès à un scoot plus puissant, mais j’ai changé d’avis : j’espère m’offrir une moto tourisme (honda deauville) et conserver ma "mobylette" pour le boulot. Tout ceci est le compte rendu d’une passion tardive : j’ai 54 ans, je suis chef de publicité, et avant le 1er septembre 2007, je n’avais JAMAIS posé le derrière sur un Scooter
      • Yamaha 125 X-Max
        15 janvier 2009, par Fabien
        Salut à tous, je constate ne pas être le seul à souffrir !!! J’ai un X max 250 avec de gros problèmes de transmission réparés sous garantie après 2 mois d’attente... Et ça marche encore mal car au bout de 2 minutes sur autoroute je passe de 130 à 80 km/h, avec le moteur qui gueule si je met les gaz. Du coup retour à l’atelier pour la 3ème fois en espérant que c’est la bonne ! Mais bon c’est pas gagné le mécanicien à testé ma machine et n’a rien remarqué d’anormal !!!
        • Yamaha 125 X-Max
          22 janvier 2009, par jean charrles

          bonjour

          on m a dit que vers 20000KM nous devons changers certaines pièces (soupapes, galet, etc) car apparement les soupapes en prenaient un coup car il ne se relevaient pas assez vite, pouvez vous m’éclairer sur cette info pourr me decider sur on choix d’achat

          merci jean charles

          • Yamaha 125 X-Max
            27 février 2009

            Pour mêmme pas 1000€ de plus (+ aide de l’état ;-) je préfaire un Scoot élec aux même performance et payer 10x moins cher de carburant

            quelques exemples : http://www.vectrix.com/products

            • Yamaha 125 X-Max
              17 juillet 2009, par dupont

              J’ai acheté un x-max d’occas il y a 3 mois de 2007 totalisant à ce jour 7500 kms !

              J’en suis très content, tant par le confort que par la vitesse de pointe en passant par la tenue de route !

              Seul point noir, je le trouve un peu mou au démarrage. J’ai essayé un 125 burgman qui fait nettement mieux dans ce domaine ainsi qu’une Vespa 125 GTS !

              • Yamaha 125 X-Max
                6 août 2009
                je vient de passé les 1000 km et je suis trés contant du x max . je fait aussi bien de la ville que de l’autoroute et cet un scooter qui donne bien dans les dux cas . question vitesse je suis un grand gabarit (1m90, 110kg )j’ai atteint les 130 km/h il est super comme scooter . je le recommande
                • Yamaha 125 X-Max
                  5 septembre 2009, par jigo
                  bonjour jai un petit probleme je n’arrive pas a ouvrir la selle de mon x-max
    • Yamaha 125 X-Max
      5 janvier 2010, par Archi
      47000 km en 30 mois de parcours extra urbain et pas un seul problème, donc coté fiabilité je ne trouve rien à dire. Pour la tenue de route sur sols mouillés éviter la monte d’origine en savonnette Pirelli et leurs préférer les Michelin Gold standard qui offre un très bon rapport qualité/prix et une bonne résistance à l’usure. Le seul inconvénient à mon avis c’est le faible kilométrage entre deux révisions(6000km), dans mon cas tout les 4 mois. Pour les pièces d’usures, j’ai consommé 2 courroie, 3 bougies, 2 jeux de galets, 4 jeux de plaquettes, et j’en suis à mon Troisième train de pneu y compris celui d’origine, 14000km Pirelli, 22000km Michellin Gold Standard, et 11000km pour le moment sur le train de pneu actuel. Ps : Il marche encore très bien, et je le conseil à qui cherche une machine fiable, et sans soucis.
      • Yamaha 125 X-Max
        6 mars 2010, par pizman
        bonjour, il ya une personne de 54 ans qui n’étais jamais monté sur un scooter, et bien moi 56 ans bientot, je découvre aussi ce plaisir, je viens d’acheter un 125 xmax, un vrai paisir, je ne fais pas beaucoup de routes mais premier bilan : c’est du positif j’ adore ce scooter, c’est un régal, souplesse, tenue de route, vitesse, je suis ravie et ne regrette pas cet achat malgré son prix. Je remercie aussi l’acceuil et le service de yamaha Besancon.
        • Yamaha 125 X-Max (pannes)
          29 avril 2010, par Patrick (Belgique)
          Voilà,j’ai un x-max125 acheté en septembre 2006.Et malheureusement, ça ne vaut pas son prix car trop de pannes. Après 13000km, j’ai eu une soupape pliée toujours sous garantie (une chance car la réparation est évaluée à 500 euros). A 17000km, surchauffe du moteur donc remplacement pome à eau + joint + thermostat. A 23000km, cable qui indique la vitesse et les km parcourus cassé. Et le meilleur pour la fin 24 500km soupapes pliées, piston foutus... devis de 1500 euros pour le réparer. Je le vends pour pièces et je me rachète un scoot chinois pour ce prix. a+
          • Yamaha 125 ,skycruiser
            27 mai 2012, par jean marc toshiba 65
            bonjour ,je possede un skycruiser depuis mars 2008 et la panne qui mais arriver c est aussi une soupape qui a casser ,c est un modele 2006 a par sa superbe machine ,j ai un peu plus de 80000km et me fait tout l entretien ,un peu tape cul je reconnais mais me fait des sortis de 600 km en une journée parfois et en duo ,après c est sure c est pas une moto ,mais cet machine que du bon moment en montagne etc ,je ne change pas pour une machine chinoise style grande surface car SAV bonjour les en merdes voila pour un scoot que l on trouve sur le marche pour 1300ero d occase faut il encore faire attention a qui l avais ,depuis pas de casse problème résolue par yamaha ,les frein aussi je reconnais que les premier scoot avais probleme ,résolu aussi ,voila mon intérêt4 sur ce skycruisr ,xmax

 
 


Annuaire des concessionnaires 
Trouvez votre concessionnaire
scooter moto près de chez vous

 
 

 

 

 

Top hebdo*
Essai Yamaha X-MAX 125 2018
2018 annonce une nouvelle étape dans la lignée X-MAX 125. Quatrième volet d’une saga à succès, cette évolution a-t-elle de quoi relancer sa carrière ? Premier essai !

* articles les + lus durant les 7 derniers jours
 

 

 

 
 
1 visiteur connecté